0

Le marché du crédit à la consommation entrevoit-il le bout du tunnel ?

Les Echos – 28 juin 2015 :

Patrick LebihanAlors que notre modèle économique est profondément basé sur la consommation des ménages, indicateur clé scruté de près par tous les observateurs économiques et décideurs politiques, le crédit à la consommation en est un déterminant majeur.

Ses encours représentent près de 13% de la consommation des ménages et 7 points de PIB, proportion parmi l’une des plus élevées de la zone euro. Or depuis 2008 ce marché a vécu l’une des pires périodes de son histoire.

0

Bientôt Bâle IV

Xerfi Canal TV a reçu Nicolas Flobert, directeur associé de VERTUO Conseil, cabinet membre du Groupe Square, pour parler de régulation bancaire. Nous rappelons que, suite à la crise de 2008, la nouvelle règlementation de Bâle III a été publiée fin 2010. Mais selon Nicolas Flobert, tout indique que Bâle IV est déjà « dans les tuyaux »…

Une interview menée par Thibault Lieurade.

0

Pourquoi, en 2015, la gestion des données Risque est encore un sujet ?

L’exercice combiné d’évaluation des actifs et de tests de résistance mené l’année dernière par la BCE, le fameux AQR, avait ceci de nouveau – au-delà du fait qu’il s’agissait d’un exercice d’une ampleur jamais connue – qu’il imposait une phase d’assurance qualité. En quoi a consisté cette phase ? A vérifier la qualité des données utilisées et des résultats produits, notamment via des contrôles de cohérence entre les résultats des différents sous-chantiers de l’exercice. Les exigences de cette phase, décrites et spécifiées par la BCE, ont entrainé une charge non négligeable estimée (Source : intervention EY du Club Banque du 20 janvier 2015) à 20% du coût total contre environ 2% dans les exercices habituels de reporting.

0

La PMO en territoire Agile : mythe ou réalité ?

En mars dernier, le groupe Talan, expert dans l’accompagnement de la transformation agile, a nommé Arnaud Montebourg, ancien ministre de l’Economie, du Redressement Productif et du Numérique, au sein de son comité d’orientation stratégique. Ce comité, dont l’ambition principale est d’accompagner le développement de la digitalisation de l’économie, semble marquer le coup d’envoi du « Made in Agile » auprès des acteurs du numérique.

Mais si la révolution numérique en marche s’appuie fortement sur l’Agilité, la digitalisation ne pourra pas devenir un succès sans une PMO efficace et vigilante, en rappelant les fondamentaux de la gestion de projet en portefeuille et en veillant à ce que l’Agilité ne s’affranchisse pas de la tutelle PMO.

0

Quel avenir la France doit-elle donner à son industrie nucléaire ?

20 minutes – 3 juin 2015 :

C’est un nouveau casse-tête pour l’exécutif. Mercredi, le président François Hollande et plusieurs de ses ministres se sont réunis à l’Elysée pour discuter de l’avenir d’Areva. Et du devenir de l’ensemble de la filière nucléaire française. Car les déboires rencontrés par Areva, détenue à 87 % par l’Etat, ne sont pas le propre de cet ex-fleuron.

Certes, les mauvais investissements et les rachats hasardeux, à commencer par celui de la société Uramin, pèsent lourds dans les résultats du groupe, qui a perdu l’an dernier plus de 4,8 milliards d’euros. Mais Areva est surtout plombée par la construction qui n’en finit plus de son EPR en Finlande. Et elle n’est pas la seule. EDF, l’autre spécialiste tricolore de la conception de réacteurs nucléaires, ne parvient pas non plus à boucler son EPR à Flamanville (Manche).

0

DICI PRIIPS : Pouvoir comparer produits assurantiels et bancaires

L’Agefi Actifs – 29 mai 2015 :

Dès la fin de l’année 2016, les établissements bancaires et les compagnies d’assurance commercialisant des produits d’investissement dont la performance est liée à des actifs sous-jacents (assurance-vie, dépôts structurés,…) seront dans l’obligation de présenter un « document clé d’information » (DICI, ou Key Information Document en anglais) à tout investisseur non professionnel. Ce DICI devra présenter de manière synthétique les informations clés sur le produit, telles que le niveau de risque ou les frais à payer. Il permettra ainsi aux investisseurs de comparer les produits entre eux (produits assurantiels vs produits bancaires) et de comparer les offres de différents établissements sur des critères identiques.

0

Les MOOCs : quelle opportunité pour les entreprises ?

Les Echos – 28 mai 2015 :

Symboles de la transformation numérique des méthodes d’apprentissage, les « cours en ligne massifs et ouverts » intéressent les entreprises. Mais leur adoption pour la formation nécessite souvent de changer les habitudes.

E-learning, blended-learning, serious game, et autres termes tous plus complexes sont progressivement apparus dans le lexique des ressources humaines. Parmi ces termes, l’un d’entre eux questionne les entreprises en remettant en cause l’ensemble du schéma classique d’apprentissage : les MOOCs. Ce terme, qui aurait pu désigner un objet connecté ou une nouvelle application pour smartphone, est désormais au cœur de la réflexion portée par les entreprises autour des sujets de formation et de ressources humaines et s’inscrit en plein dans les nouveaux paradigmes posés par la transformation digitale observée par les entreprises actuellement. Apparus en 2008, sous la forme originelle de tutoriels YouTube qui donneront naissance à la Khan Academy, les MOOCs (Massive Open Online Courses) sont des cours ouverts à tous, sans restriction de lieux, de temps ou de niveau.