0 comments on “Le Titre-Restaurant dématérialisé : des habitudes à bousculer”

Le Titre-Restaurant dématérialisé : des habitudes à bousculer

Plus de cinquante ans après son introduction en France, le Titre-Restaurant a du mal à se moderniser et à emprunter le virage de la dématérialisation. Les raisons évoquées sont souvent liées aux contraintes d’utilisation du titre qui, en version digitale, ne pourra plus être utilisé aussi librement. Pourtant, avec plus de 750 millions de titres émis pour une valeur totale de plus de 5 milliards d’euros par an et une croissance annuelle supérieure à 2 %, il représente une belle opportunité de modernisation du système social français.

0 comments on “Non, le numérique ne remet pas fondamentalement en cause le métier de banquier”

Non, le numérique ne remet pas fondamentalement en cause le métier de banquier

Xerfi Canal TV a reçu Adrien Aubert, Senior manager chez Vertuo Conseil, pour parler de la transformation numérique dans la banque. Selon Adrien Aubert, les banques font face à de nouveaux défis, mais ce n’est finalement qu’une évolution de plus parmi les nombreuses que le métier a déjà connu. Plus exactement, les banques sont en passe de reprendre le lead sur le changement qui s’opère actuellement.

Une interview menée par Thibault Lieurade.

0 comments on “L’Areva de la dernière chance”

L’Areva de la dernière chance

L’Usine Nouvelle – 21 octobre 2015 :

L’activité de construction et de maintenance de réacteurs nucléaires d’Areva est mise à l’abri d’EDF. Mais le reste de la société ? Son modèle économique devra compenser un manque de fonds.

La chute d’Areva a commencé en 2008. À l’époque, Anne Lauvergeon annonçait la construction d’une flotte d’EPR en Afrique du Sud… Mais la démission du président sud-africain Thabo Mbeki [pris dans une affaire de corruption, ndlr] en septembre 2008 a mis fin aux rêves de grandeur d’Areva », résume, déprimé, un ancien du groupe. Les difficultés se sont enchaînées : recapitalisation ratée, guerre avec EDF, feuilleton de la succession d’Anne Lauvergeon à la tête du groupe, retards et difficultés des chantiers EPR en Finlande et en France… Depuis sept ans, le fleuron du nucléaire souffre. Alors que le groupe débute sa nouvelle vie, amputé de sa branche Areva NP dédiée à la conception et à la construction de réacteurs, qui passera dans l’orbite d’EDF à l’été 2016, on peut légitimement se demander si Areva a encore un avenir. « Notre projet est de bâtir un leader mondial des matières nucléaires, résilient face aux difficultés du marché à court terme et capable de saisir les opportunités de croissance à long terme, notamment en Asie », rassure Philippe Knoche, le directeur général.

0 comments on “BIG DATA : où en sommes-nous ?”

BIG DATA : où en sommes-nous ?

« Big Data », cette expression déchaîne les passions au sein des DSI et des Directions Marketing.

Au-delà de la volonté d’être précurseur sur le marché et de ne pas rater le tournant « Big Data », les sociétés de toutes tailles cherchent comment appréhender cette nouvelle tendance sans se laisser déconcerter par l’inconnue qu’elle engendre.

Dans une volonté première de participer à l’amélioration de la connaissance du client tout en respectant l’aspect privé des informations qui lui appartiennent, la machine à lancer est de grande ampleur. Ce volume considérable de données que nous sommes actuellement capables de collecter, bien supérieur à celui des mois passés, ne représente cependant qu’un volume marginal vis-à-vis de ce que nous serons capable de créer et de récolter demain.