L’apparition de Pokémon Go sur les terminaux portables il y a quelques semaines a mis en lumière la place que peut prendre le jeu dans la vie des plus jeunes d’entre nous, et même des moins jeunes…. On a vu apparaitre des pancartes d’interdiction de jouer dans certains lieux publics, comme on pouvait y voir des interdictions de jeux de ballon, de skate-board ou de shorts… Encore mieux, des panneaux interactifs sur les routes indiquent maintenant : « jouer ou conduire il faut choisir ».

Les joueurs sont déjà là

Au-delà de ces considérations légitimes de sécurité et de comportement dans les espaces publics, il faut se rendre à l’évidence : certains d’entre eux sont vos voisins de bureau, d’autres font partie de la génération que vous côtoierez d’ici 2025.

Nous entendons ici et là des commentaires sur un effet de mode ou un feu de paille. En effet, il y a quelques semaines est apparue une étude sur la diminution du nombre de joueurs actifs . Si ces courbes doivent en effet rassurer les leaders des valeurs technologiques sur l’évolution du temps moyen passé par leurs clients sur leurs applications, ils doivent être tempérés : cette baisse est en fait une consolidation du nombre de joueurs. De plus la courbe, Google Trends à fin août sur le terme « pokémon go » montre une stabilisation du nombre de recherches, après le pic dû à sa sortie et une baisse du nombre d’actualités liées au sujet . En clair, ceux qui étaient attirés par le buzz sont déjà partis, ceux qui ne peuvent y passer un temps suffisant pour être performants s’en écartent. Ne restera dans quelques mois que le noyau dur des joueurs réguliers, qui se compteront tout de même en millions.

La majorité des commentaires du monde du travail et des journalistes reprennent à l’envi des clichés comme la déconnexion du monde réel pour un monde virtuel, la mise en danger par le jeu, les attroupements inutiles, les escrocs qui ont profité de ce phénomène. En contradiction, voici les comportements des bons dresseurs qui peuvent trouver leur correspondance au travail.

Réaffectation du temps disponible et des priorités

Le jeu prend du temps et impose de se déplacer. Le fait que ce temps était auparavant consacré à consulter son profil Facebook, regarder des séries, écouter de la musique ou tout simplement ne rien faire importe peu ; il a été réaffecté à une autre tâche devenue plus prioritaire. De même, l’exemple pour une connaissance de la modification quotidienne de son trajet domicile / travail afin de passer à des endroits non explorés précédemment ou d’augmenter son trajet à pied. Ainsi, les joueurs réguliers ont immédiatement su adapter leur vie au jeu lui-même. Combien de fois avons-nous vu des collègues / managers (ou bien nous-mêmes !) incapables de réaffecter des tâches en fonction des priorités nouvelles ?

Adaptation et l’esprit de synthèse

Le jeu a des règles. Certaines sont expliquées dès le début, d’autres sont implicites et seront comprises au fur et à mesure de l’avancée dans le jeu, ainsi que lors des mises à jour futures. Les tâches annexes, qui consistent pour l’instant à récupérer des objets dans des endroits précis, sont indispensables à la poursuite du jeu dans des bonnes conditions. Le joueur a donc une capacité de découvrir et de respecter les règles en vigueur, et ne doit pas négliger ce qui n’est pas son objectif primaire (dans le monde du travail on parlerait de tâches administratives)

La « ménagerie » des pokémon comporte des dizaines de personnages, chacun avec ses forces et ses faiblesses, qui évoluent différemment les uns des autres. Le joueur est amené à combattre avec d’autres qui ont capturé des personnages différents des siens. Le joueur acquiert donc un esprit de synthèse, et sait identifier les obstacles sur son chemin. Il est aussi amené à accepter de confronter sa stratégie et son travail aux autres, et donc doit rester ouvert aux opinions extérieures.

De façon strictement technique, le jeu draine fortement la batterie du smartphone – il est constamment géolocalisé, l’écran allumé, la fonction caméra activée. Pour pallier à ce problème, les joueurs s’équipent massivement en batteries externes . C’est l’illustration de l’utilisation d’une solution simple et peu coûteuse à un problème immédiat.

Organisation du travail en groupe

Enfin, le jeu pose les bases de la constitution d’un groupe de travail éclectique et efficace. Un dresseur qui se concentrerait sur un seul personnage ne pourrait continuer sa progression dans le temps. De même, il doit les entrainer et les faire évoluer pour continuer la progression du groupe entier. On retrouve ici les bases de la création d’équipes de développement informatique : recruter des individus avec des capacités et des spécialités différentes, les former aux techniques nouvelles, et éviter la répétition qui peut conduire à l’ennui.

Gamification du recrutement

Une fois ces constats établis, il reste un obstacle qui est le recrutement de ces joueurs. La solution pourrait passer par un processus de « gamification » du recrutement, qui commence à faire son chemin dans certains domaines de développement informatique. Un exemple simple pour un recruteur qui recherchait des développeurs Javascript : être dans un endroit où le public cherche à se connecter en wifi, et inviter les candidats dans le nom du réseau.

pokemon-go-ne-sous-estimons-pas-linteraction-du-jeu-et-du-travail-wifi

Dans le cas de Pokémon Go, il suffirait d’arriver à attirer un Mewtwo à l’accueil de votre service RH. Et si vous ne comprenez pas cette dernière phrase, demandez à une personne qui pianote frénétiquement sur son smartphone dans un parc, elle sourira et vous expliquera.

Par Brice Guérin consultant Senior du cabinet ADWAY

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s