Selon une étude**, 20% des journalistes souffre de « harcèlement » par les attachés de presse et 40% souhaite une modernisation des relations presse. Ces chiffres sont le constat d’un vieillissement du métier d’attaché de presse : le monde se digitalise mais les RP restent ancrées dans les décennies précédentes, créant un fossé avec leurs pairs, les journalistes.

Et pour cause, les chiffres parlent d’eux-mêmes : 10% des journalistes français interrogés* indiquent recevoir plus de 200 communiqués de presse par jour (dont seulement 3% sont lus), sans compter les dizaines de relances téléphoniques quotidiennes… Peut-on encore réconcilier ces « frères ennemis » ?

Des communicants qui n’arrivent plus à communiquer

Parmi les centaines de communiqués reçus, il apparaît que 93%* d’entre eux n’ont pas d’intérêt pour leurs destinataires. Pourquoi ? La plupart du temps, ce n’est ni le bon moment, ni la bonne information, ce qui accentue considérablement le sentiment d’oppression des journalistes par les attachés de presse.

Par définition, à un instant T, un journaliste « web » ne sera pas intéressé par le même type d’information qu’un journaliste « print ». La clé pour obtenir une parution, c’est avant tout de respecter les calendriers éditoriaux, différents selon les rédactions et le support. Il n’est pourtant pas rare de voir des attachés de presse envoyer des communiqués durant le mois de septembre sur une info « Noël » à un listing « web », plutôt intéressé par des infos « Rentrée scolaire ».

Il y a une raison à cela : avec l’explosion d’Internet, il n’a jamais été aussi facile de constituer des fichiers presse. Mal segmentés, avec un ciblage peu précis, sans différenciation par type de média, ils sont aujourd’hui le cœur du problème et la cause des boîtes mail saturées.

Pourtant, lorsque l’information est adressée au bon interlocuteur et au bon moment, la magie opère, comme en témoigne ce journaliste : « Une fois, une attachée de presse m’a appelé, et m’a expliqué en deux phrases l’évènement qu’elle gérait et pourquoi j’aurai un intérêt à le couvrir. Sa démarche m’a plu. Elle m’a ensuite envoyé son invitation par e¬mail […]. En faisant les choses dans ce sens, je suis plus attentif, et l’invitation de la RP passera moins facilement dans les abysses de ma boîte de réception »***.

Toujours plus d’infos, toujours plus vite

Avec l’avènement des médias en ligne et des réseaux sociaux, l’accès à l’information n’a jamais été aussi rapide. Mais être plus informé ne signifie pas pour autant être mieux informé.

A ce titre, et pour ne pas tomber dans la désinformation, le rôle du journaliste est indispensable. Loin de mourir, le métier doit se réinventer pour prendre le virage du digital et faire face aux enjeux de ce nouveau contexte. Avec un nombre croissant d’articles à rédiger au quotidien dans un temps de plus en plus restreint, le rôle de l’attaché de presse prend tout son sens.

Plus que de donner une simple information, le communiqué de presse à l’ère du digital doit utiliser le storytelling pour mettre en scène le produit et créer des histoires autour de la marque pour susciter des retombées.

Face à ce constant besoin de contenu, de nombreux outils sont apparus, le tout étant de choisir celui qui facilitera l’interaction sans pour autant supprimer le contact humain.

Des outils au service de la digitalisation du métier

Dans les RP classiques, on envoie un communiqué ou un dossier de presse à une sélection de journalistes. L’apparition des newsrooms change la donne et permet d’inverser la tendance : adieu push, bonjour pull ! On attire le journaliste à soi plutôt que de lui pousser un amas d’informations.

Selon l’étude de 10 yetis, 75% des journalistes anglais utilisent Twitter pour leur recherche d’articles. Depuis, de nombreux outils, facilitateurs d’interaction et véritables réseaux sociaux spécialisés, ont vu le jour.
Des plateformes telles que Babbler ou AlgoLinked permettent aux attachés de presse de cibler une audience précise et susceptible d’être intéressée par les actualités de la marque grâce à un algorithme innovant. Destinés aux services presse des marques et/ou aux agences RP, ces outils permettent aux attachés de presse de créer un profil de marque à la manière d’un réseau social. Elles offrent ensuite la possibilité de publier du contenu (CP/DP, interview, photos, news…), l’objectif étant d’amener le journaliste à venir chercher directement l’information qui l’intéresse via un fil d’actualité et une barre de recherche avancée.

Ces outils innovants proposent aux journalistes comme aux attachés de presse une nouvelle manière de travailler en prenant le virage du digital.

A l’heure de l’infobésité, de l’information instantanée et en continu, les métiers du journalisme et de la presse doivent se réinventer. Le bouleversement qui s’opère fragilise la relation de confiance qui les unit, constituant pourtant la pierre angulaire de ces métiers de communicants.

La règle d’or : ne pas tomber dans la facilité d’extraire tels quels des fichiers presse très fournis. On ne le répètera jamais assez : mieux vaut personnaliser 10 emails pour 10 contacts bien ciblés plutôt que d’envoyer une campagne générique à 1000 adresses d’une base non qualifiée.

En résumé, on n’oublie pas que les interactions humaines restent le maillon indispensable des métiers de la communication mais on s’appuie sur les outils digitaux pour améliorer la relation journaliste/attaché presse et par conséquent, la productivité.

Journalistes, attachés de presse, entrez dans l’ère du 2.0 !

Par Mélody Leroux consultante du cabinet ADWAY

*Sondage réalisé par Gootenberg, en juillet 2016
**Etude réalisée en 2013 par l’agence 10 Yetis «The Likes, Loathes and Loves of Journalists»
***https://www.launchmetrics.com/fr/ressources/blog/conseils-journalistes-attaches-presse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s