0

Les 3 bienfaits de la musique au travail

Huffingtonpost – 31 août 2017 :

La musique au travail n’est plus un tabou, même dans des environnements qui y étaient plutôt réfractaires au départ, celle-ci est entrée dans l’usage courant.

« Business calls me

Trouble down the waterfront

You know, I tried to

But now i’m running outta lies »

« Run, Run, Run », cette musique de Phoenix, vantant la liberté de fuir la réalité du boulot quotidien, semble rattrapée par la réalité, tant l’environnement professionnel est maintenant conditionné par l’écoute musicale.

Au rythme du beat des productions de Pharell Williams ou de Will I am (« Bring the Action! »), les mails fusent, la créativité s’emballe, les gestes et les idées se synchronisent pour ne faire qu’un avec la musique.

0

Collaborateurs intrapreuneurs : les nouveaux start-uppers d’entreprise ?

Les Echos – 30 août 2017 :

Transformation digitale, économie de plateforme, expérience client réinventée, il va sans dire que les organisations vivent actuellement de profondes mutations qui touchent tant leur modèle économique que leur modèle managérial.

En effet, l’émergence de pure players agiles et digitaux a poussé les entreprises à repenser la relation client et ainsi complètement rabattu les règles du jeu. Mais qu’en est-il du côté des collaborateurs ? Longtemps prédestinés à une carrière stable au sein d’une entreprise aux valeurs paternalistes et encadrées, les collaborateurs se voient désormais challengés avec l’arrivée entre autres de la Génération Y, 100 % nomade et digitale et des start-ups, aux modèles horizontaux venant casser les codes classiques managériaux fondés sur une organisation hiérarchique de type « mille-feuille », alourdissant les process et freinant la créativité individuelle.

0

6 conseils pour captiver son audience en entreprise

Huffingtonpost – 30 août 2017 :

Le talent américain pour le spectacle se révèle très utile dans le monde de l’entreprise, notamment via la technique du pitch: résumer en quelques phrases efficaces son projet, sa boîte ou son parcours.

Que ce soit à la télévision, au cinéma, ou encore dans la musique, les américains ont prouvé depuis longtemps qu’ils avaient un don pour le show. Un don cultivé dès le plus jeune âge à l’école et qui s’avère être très utile dans le monde de l’entreprise, d’autant plus aujourd’hui où « pitcher » sa start-up, son projet, son parcours et faire preuve d’influence devient une qualité primordiale.

La tradition française nous a éduqués à une structure de discours plutôt académique autour de l’analyse, de la thèse-antithèse, de l’argumentation, ou encore de la méthode en entonnoir. Ces usages, retranscrits à l’oral, ont tendance à donner des interventions ennuyeuses, prévisibles favorisant l’abandon de l’auditoire à la faveur de leur smartphone.

0

Le mécontentement des usagers de la SNCF à la gare Montparnasse ou la rencontre entre un processus de gestion des risques inefficace et une communication de crise inadaptée

En semaine, ce sont près de 149 000 personnes qui transitent en moyenne chaque jour par la gare Montparnasse ; soit la troisième plus forte fréquentation des gares parisiennes derrière la gare Saint-Lazare (359 200) et la gare du Nord (247 000) (1).

Si plus de la moitié d’entre elles sont des utilisateurs du réseau Transilien, 23% sont en revanche utilisateurs des lignes TAGV (Trains Aptes à la Grande Vitesse) soit près de 35 000 pour la gare Montparnasse. Pendant les week-ends de départs en vacances et toujours pour la seule gare Montparnasse, ce chiffre peut atteindre 320 000 sur 2 jours selon l’opérateur ferroviaire. (2)