Les Echos – 27 novembre 2017 :

La France sait être au rendez-vous quand elle est attendue : rien que sur les deux dernières années, nous en avons eu la preuve avec la COP21 en 2015, puis avec l’Euro 2016 de football.

Depuis le 13 septembre, la question se pose de savoir quelle étape supplémentaire sera franchie pour 2024 avec les Jeux Olympiques et Paralympiques (JOP) à Paris.

La ville de Paris, ses représentants, ses habitants, et plus généralement les Français, attendent avec impatience les JOP de 2024 en France (1). Le succès du dossier français a été porté par de très nombreux sportifs et par la classe politique, y compris le Président de la République Emmanuel Macron (2). Avant cette décision, le projet avait déjà été reconnu par les experts du Comité International Olympique (CIO) comme étant de très grande qualité (3).

Maintenant que la candidature est officielle, reparlons un instant du slogan de ces JOP 2024 à Paris : « Made for sharing ». Que partageront Paris et la France de 2024 avec le reste du monde ? Quels leviers transformeront cet évènement sportif planétaire, en un moment d’Histoire pour transformer Paris et la France comme les Expositions universelles du siècle dernier ?

Une candidature pas comme les autres

Dans un premier temps, revenons sur la singularité et l’essence même de cette candidature : le budget est estimé à un peu plus de 6,3 Milliards dont la moitié sera allouée aux infrastructures (4), entre rénovations et nouvelles structures. Un montant relativement bas en comparaison des précédentes éditions. Paris proposera des emplacements uniques, car proches d’éléments architecturaux remarquables tels que la tour Eiffel, le Grand Palais, sans oublier la Seine, patrimoine mondial de l’UNESCO.

D’autres infrastructures dédiées pourront être réutilisées dans la foulée par l’ensemble des Franciliens, comme le futur centre aquatique d’Aubervilliers-Saint Denis ainsi que le village olympique de l’île Saint Denis qui sera transformé en éco-quartier. Tout ce qui attire depuis toujours la planète entière à Paris, ville-vitrine de la France et repris dans de très nombreuses publicités, sera mis en valeur lors de ces JOP.

L’écrin est posé, il fait déjà rêver sportifs, journalistes et spectateurs. Pour aller plus loin, il faudra montrer lors de ces Jeux que leur « ADN » sera bel et bien vert.

JOP de Paris 2024 : Verts par nature

Afin d’être dans l’air du temps et de pouvoir envoyer un message fort dans la droite ligne de la COP21 de 2015, la France et Paris se devront d’être exemplaires et même pionnières sur tout ce qui touchera à la protection de l’environnement : en utilisant exclusivement des énergies renouvelables, en ayant des systèmes autonomes encore viables après les Jeux, en mettant en avant la biodiversité urbaine ou bien encore en végétalisant la ville. La mairie de Paris s’y engage déjà et devra poursuivre en ce sens dans les 7 prochaines années. Augmenter l’utilisation de véhicules électriques, améliorer significativement et durablement la qualité de l’air parisien et renforcer les contrôles et sanctions sur les pollueurs seront des étapes clés pour transformer de manière durable et visible notre société.

Beaucoup d’installations reviendront aux Parisiens ensuite et ne seront pas laissées à l’abandon. Pour aller plus loin, celles-ci devront être en plus génératrices d’énergie, dépolluantes, productrices d’aliments, de rencontres et favoriser la biodiversité. Ce laboratoire à grande échelle sera l’occasion d’affirmer la place de la France dans le développement des énergies de demain et permettra une promotion de nos savoir-faire.

Le projet de Paris 2024 aborde déjà ces thèmes dans sa partie « Impact et héritage ». Il s’agit maintenant de rentrer dans une phase concrète. La mairie de Paris et le comité d’organisation devront poursuivre les appels à projets auprès des Parisiens et des Français, et régulièrement convier experts, scientifiques, entreprises et start-ups à de grands rassemblements citoyens.

Ces derniers auraient pour objectif de mettre en place le Paris de 2024 dès aujourd’hui, et que ce projet devienne national. Les premiers projets de baignades urbaines doivent être poursuivis, ils sont un marqueur important d’un retour de la nature à Paris. Souvenons-nous des critiques concernant la qualité des eaux au Brésil avant le 10 km nage libre (5) des JOP 2016 de Rio.

« Made for sharing » : Que laisserons-nous ?

Innover aujourd’hui et poursuivre demain. En effet, les innovations d’aujourd’hui feront déjà partie du passé en 2024 : maintenir pendant les 7 années qui viennent des évènements avec les start-ups françaises comme le « hacking de l’Hôtel de Ville », poursuivre les appels à projets lancés par la Mairie de Paris et le comité d’organisation des JOP 2024 auprès des Français sera donc une priorité.

Notre force sera l’appel à la société civile et à des spécialistes prêts à développer pour les JOP des solutions éco-citoyennes. Paris est un incubateur de start-ups faramineux et devient une des places fortes pour l’émergence de nouvelles idées. Faire appel à eux, les valoriser et les financer permettra de montrer le savoir-faire à la française lors de ces Jeux. Il s’agit d’innover à la fois pour cet évènement et pour notre quotidien. Un tel évènement est une formidable ouverture au monde pour nos entreprises, pour Paris et pour la France.

Un exemple à suivre : l’annonce récente d’une entreprise japonaise qui, pour les JOP 2020 à Tokyo, voudrait allumer la flamme olympique avec un véhicule volant (6). Si c’est techniquement réalisable, il s’agira, à coup sûr, d’une publicité mondiale pour leur industrie et leur excellence technologique. À la France de s’en inspirer pour 2024.

S’emparer du sujet aujourd’hui

Nous le savons avec l’exemple récent du Brésil(7), l’organisation des JOP a des retombées financières bien souvent limitées, voire négatives pour l’économie d’un pays. Un projet sur 7 ans avec un périmètre aussi large doit faire appel à des méthodes de travail innovantes, le besoin d’adaptation est intrinsèque au projet. L’utilisation de méthodes dites « Agile » comme le Design Thinking ou le Design Sprint (utilisé par Google Ventures) a pour effet de faire évoluer les méthodes et les équipes en même temps que le projet avance. En simplifiant l’organisation et en s’adaptant au projet, il sera possible de le faire évoluer jusqu’à la veille des JOP.

C’est aussi le meilleur moyen de favoriser l’intégration d’innovations n’existant pas encore aujourd’hui, il faudra être en mesure de les inclure tout au long du parcours. Pourquoi ne pas se fixer l’objectif d’être prêt en 2023 pour ensuite faire de l’amélioration continue jusqu’au lancement des Jeux ? Toute l’organisation devra avoir en tête l’après 2024 pour changer durablement le pays : état d’esprit, confiance retrouvée, attractivité et démarche responsable.

Pour prouver que Paris mérite ces JOP et en être fiers, il faudra montrer que les Français seront capables de prendre la mesure de ce grand rendez-vous.

Par Charlie Rozpeczny Consultant Senior du cabinet ADWAY

Sources :

  1. http://www.lexpress.fr/actualite/sport/jo-2024-trois-francais-sur-quatre-soutiennent-la-candidature-de-paris_1921421.html
  2. http://www.leparisien.fr/flash-actualite-sports/jo-2024-emmanuel-macron-monte-au-filet-pour-paris-2024-24-06-2017-7084524.php
  3. http://www.francetvinfo.fr/sports/jo/jo-2024/jo-2024-paris-a-marque-des-points-sur-la-qualite-de-la-presentation-selon-le-co-president-du-comite-de-candidature_2193611.html
  4. http://www.boursier.com/actualites/reuters/les-jeux-olympiques-de-paris-2024-en-chiffres-207544.html
  5. http://www.francetvinfo.fr/sports/jo/jo-de-rio-2016-pollution-dans-la-baie_1573583.html
  6. http://www.numerama.com/tech/257954-toyota-soutient-la-voiture-volante-qui-veut-allumer-la-flamme-des-jo-de-tokyo.html
  7. http://www.eulerhermes.fr/mediacenter/actualites/Pages/faux-depart-economique-bresil.aspx

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s