0 comments on “A quand une comptabilisation des coûts réels liés à la destruction de l’environnement ?”

A quand une comptabilisation des coûts réels liés à la destruction de l’environnement ?

Actu Environnement – le 31 janvier 2018 :

Le One World Summit vient de s’achever avec la promesse d’engager les organisations à une lutte contre la pollution. Mais faute d’une valorisation financière de la dégradation environnementale, nos économies s’appuient sur des hypothèses irréalistes, selon Thomas Siakam de Vertuo Conseil.

Le schéma s’inscrit dans la continuité de la COP 21 : une fois de plus, les engagements peu ou non-contraignants pris par les Etats remettent à mal l’efficacité des actions de lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Parmi les idées concrètes qui émergent, il s’avère que la solution la plus incitative et la plus efficace pour remédier aux problèmes de récession environnementale serait de comptabiliser, directement dans les états financiers des entreprises des pays signataires, l’ensemble des frais et dégâts causés sur l’environnement du fait de leurs activités. Une véritable révolution culturelle.

0 comments on “Carrefour en quête d’agilité”

Carrefour en quête d’agilité

Les Echos – 25 janvier 2018 :

Alexandre Bompard a récemment présenté son plan de transformation de Carrefour. Management, expérience client, numérique… Le distributeur français est à la recherche d’un nouvel élan.

Après de longs mois d’attente et un compte à rebours savamment mis en scène par Alexandre Bompard et les syndicats, le premier distributeur français a présenté mardi 23 janvier son plan «Carrefour 2022» qui a pour ambition la transformation, la modernisation et la numérisation du groupe présent dans 30 pays avec 384.000 collaborateurs, dont 115.000 en France.

0 comments on “La croissance française boostée par des fintechs ?”

La croissance française boostée par des fintechs ?

A l’heure d’une première forme d’embellie des indicateurs économiques, 2 études distinctes, menées en 2016 par Intrum Justitia, spécialiste du recouvrement de créances, et Euler Hermès, mettent en évidence le laxisme de la France dans le domaine des délais des paiements. Une situation en passe d’évoluer sous la pression réglementaire mais aussi avec le retour au premier plan du métier d’affactureur grâce à des innovations numériques.

Les délais de paiement abusifs coûtent près de 16Md€ aux PME françaises chaque année. Concrètement, une défaillance d’entreprise (de moins de 5 ans) sur quatre est due à des difficultés de trésorerie notamment liées aux retards dans la perception des revenus. Une situation qui explique en partie le boom du marché de l’affacturage ces dernières années, ce métier encore souvent méconnu qui consiste pour une entreprise à céder ses factures clients à un acheteur qui avance donc de la trésorerie en contrepartie d’une prime sur la gestion des factures (et des inévitables impayés).

0 comments on “La communication par e-mail, les codes pour une meilleure efficacité”

La communication par e-mail, les codes pour une meilleure efficacité

L’e-mail est le moyen de communication le plus utilisé dans les échanges intra et inter-entreprises. Mais, le courrier électronique est victime de son succès : trop d’e-mails tue l’e-mail ! Même si son instantanéité et sa flexibilité font de lui l’outil privilégié des salariés, il peut causer du stress et des incompréhensions. Débordés et voulant être réactifs, nombre de cadres ont souvent tendance à apporter une réponse trop rapide, instantanée, générant des confusions et un manque de diplomatie.

La parade ? Connaître les codes et les bonnes pratiques pour un meilleur équilibre entre les différents moyens de communication.

Choisir les bons destinataires

Certains de vos interlocuteurs reçoivent entre 50 et 200 e-mails journaliers et votre information risque d’être noyée dans la masse. Il est reconnu que le flux de mails entraîne une perte de temps et de concentration des salariés diminuant leur productivité. Posez-vous la question si tout le monde a besoin d’être en copie, ou si c’est nécessaire d’envoyer un mail quand on peut aller voir son collègue pour une réponse rapide et se dégourdir les jambes.

0 comments on “Le marché des chatbots – En route vers l’avènement des robots conversationnels”

Le marché des chatbots – En route vers l’avènement des robots conversationnels

Le Journal du Net – 19 janvier 2018 :

L’essor des chatbots est impressionnant : 80% des entreprises projettent d’investir ou d’en installer un sur leur site ou page Facebook d’ici 2020*. Le compte à rebours a déjà commencé.

Mais avant tout, qu’est-ce qu’un chatbot ? Il s’agit d’un programme automatisé qui est capable de discuter avec ses utilisateurs et de leur proposer des services adaptés à leurs demandes. Derrière ce terme anglais de chatbot se cache un assistant personnalisé qui apprend des interactions avec ses utilisateurs.

On ne s’en souvient peut être plus mais les ancêtres des chatbots ne sont autres qu’Eliza (programme informatique qui simule un psychothérapeute) et Clippy (rappelez-vous du petit trombone de la suite Microsoft Office) ! Aujourd’hui, les chatbots font partie d’une transition digitale globale de l’expérience client : 5% des compagnies dans le monde utilisent déjà les chatbots dans leur stratégie marketing en 2016 et 80% projettent de le faire dans les années à venir. Les chatbots reviennent en force et leur nombre devrait être multiplié par 15 d’ici 2023. Les entreprises ont donc vite intégré cet outil dans leur stratégie marketing et doivent repenser leur expérience client.

0 comments on “The MiFID II impact on investment research”

The MiFID II impact on investment research

In the last weeks before MiFID II goes live, the investment research industry is still adjusting to comply with the new rules designed to improve transparency and protect the investor. The new legislation covers a wide range of topics impacting the European financial system as of January 2018. One of the major constraints MiFID II introduces is a “no inducement” rule. It will require brokers to separate their execution and research offers, and investment firms will not be allowed to receive any research for free any more.

Buy-side firms used to receive their investment research from their brokers bundled with trade execution or other services. This practice is now deemed an inducement by the regulator: money managers may deal transactions with brokers giving the best advice and access, rather than the lowest commission for executing trades. By unbundling the research costs, MiFID II aims to provide the end clients with more transparency on what they pay for. But this overhaul comes with a series of challenges for both sell-side and buy-side firms.

0 comments on “Espaces privés en ligne, vers la fin du mot de passe ?”

Espaces privés en ligne, vers la fin du mot de passe ?

La plupart des services que nous utilisons dans notre vie quotidienne (banque, assurance, e-commerce, impôts, réseaux sociaux…) sont accessibles sur internet. Bien que la digitalisation des services nous facilite la vie dans la plupart des cas, elle rime aussi avec une multiplication des espaces personnels en ligne que nous devons gérer et de leur identifiant et mot de passe respectifs que nous devons mémoriser. Sachant qu’un internaute possède en moyenne 27 combinaisons différentes (1) d’identifiants pour accéder à ses espaces en ligne, réussir à toutes les retenir devient un véritable défi.

Les internautes ont alors recours à des techniques plus ou moins sécurisées pour retrouver toutes ces combinaisons : certains les notent sur un carnet ou les enregistrent sur leur téléphone ou leur ordinateur, d’autres préfèrent utiliser le même mot de passe pour plusieurs espaces en ligne… Un sondage de l’IFOP en 2013 confirme ainsi que 42% des Français interrogés avouent “utiliser systématiquement le même mot de passe sur plusieurs sites” (2) . Autant de techniques peu fiables du point de vue de la sécurité des données personnelles des internautes.