0 comments on “Intelligence artificielle : comment intégrer les robots dans les entreprises”

Intelligence artificielle : comment intégrer les robots dans les entreprises

Les Echos – 27 avril 2017 :

Avant même de commencer à travailler avec les robots, l’enjeu est de savoir de quelle intelligence artificielle l’entreprise a besoin.

L’ensemble des banques et des assurances ont mis l’intelligence artificielle au coeur de leurs enjeux stratégiques. Déployée, l’intelligence artificielle diminuera l’intervention humaine et leurs risques, apportera aussi une meilleure rentabilité… Comment accélérer sa mise en oeuvre dans ces secteurs aux organisations tentaculaires ?

L’intelligence artificielle est un ensemble de technologies applicatives, dites « bot » ou « robot » par leur mode d’exécution, pour reproduire l’intelligence humaine et donc ses choix. A court terme, ces robots sont l’étape préalable pour automatiser les parties de processus, basées sur des règles de gestion stables et récurrentes avant une solution cible « cognitive ». L’intelligence artificielle est donc l’étape ultime d’un processus de déploiement de robots.

0 comments on “Belgian ISF – Subscription tax on securities accounts”

Belgian ISF – Subscription tax on securities accounts

While France has just abolished its solidarity wealth-tax and replaced it with a tax on real estate assets, thus restricting its scope of application, Belgium has recently introduced a tax on securities accounts. It can be perceived by some as a Belgian equivalent to the “ISF” (French wealth tax). Many tax exiles who left France for Belgium are therefore considering relocating back to France, depending on their bottom-line impact. They are now facing a dilemma: on the one hand living in a country that is taxing their heritage and on the other hand living in a country taxing where financial income will become taxable.

Under the pressure of the IMF and Europe, Belgium has decided to tax the wealthiest taxpayers with securities accounts worth more than € 500,000 at a rate of 0.15%. The measure applies to natural persons and is expecting to bring more than € 250 million to the State’s annual budget. Its scope extends to bonds, cash certificates, shares, SICAVs or investment fund units, tracker funds, share certificates as well as warrants. The tax excludes pension savings funds, options, shares of approved cooperative companies and registered shares that are not considered as securities accounts.

The deduction of the tax falls under the responsibility of the financial intermediaries as they must directly withhold the tax at source on the account(s) of their customers on or before the 30th of October each year. The financial institution then has the obligation to pay the due taxes over to authorities on or before the following 20th of December. It should be noted that for accounts exceeding €500,000 financial intermediaries must directly collect the tax due. For accounts lower than €500,000 individual customers have the option to fulfill the tax obligation themselves. If however the client has more than one account and the sum of all accounts is in excess of €500,000 the tax liability will still crystalize.

0 comments on “Du bon ciblage des communications digitales: comment être précis sans être intrusif ?”

Du bon ciblage des communications digitales: comment être précis sans être intrusif ?

emarketing.fr – 26 avril 2018 :

Générer un achat à un moment privilégié et selon le contexte des clients, tel est le défi que doivent relever les marketeurs. Mais quelles sont les données sur lesquelles une marque peut faire levier afin de tomber à pic dans la vie de ses futurs clients, sans pour autant les indisposer? Réponses.

Si le secteur de l’e-commerce regorge de solutions pour toucher un prospect à un instant T, il est dorénavant possible de corréler vos communications digitales à des flux de données exogènes aux sites depuis lesquels vous vous exprimez. En reliant, par exemple, un flux météo à une mise en avant digitale d’un produit saisonnier, vous suscitez l’envie à un moment pertinent. Mais il est crucial de ne pas donner aux consommateurs le sentiment d’une intrusion tous azimuts dans sa vie, et donc de manier le ciblage à bon escient.

0 comments on “The intelligent investor and robo advisors”

The intelligent investor and robo advisors

Robo advisors and to some extent Artificial Intelligence (AI) are today at the heart of vast discussions and may create a lot of opportunities but also threats. The use of robo-advisors and AI is also a strategic decision for many companies in virtually every sector. Artificial Intelligence is present everywhere: in medicine, law and the financial sector, in particular in banking and insurance.

But what about approaching the problem differently and like Simon Sinek did in his book “Start with why”; we can start this article by asking « why »? Why should investors use Robo advisors in their financial decisions? Below are issues that we will discuss in this article:

The Intelligent Investor: An intelligent investor is a paradigm of investor. In his book Benjamin Graham defines who the intelligent investor is and we will highlight some of the key elements.

The investor and his biases: it is true that when speaking about investment, we all want to be seen as “Intelligent Investors”. However, only happy few will be similar to Warren Buffet. We are human beings and have emotions. Our emotions are biases and some even say that for investments we often are our worst enemies. We will have a look at these biases in general and focus a bit more the main ones.

The value proposition of Robo advisors: this part will be the core of this article. Why this would be an advantage for the investor in portfolio allocation? When we know the why, it is easier to understand the value proposition and what already exists on the market.

The last part will focus on the investor again with the question: Is the investor ready ?

Read the complete white paper « The intelligent investor and robo advisors? » by Gregory Rogival, consultant at Initio

 

0 comments on “Cybercriminalité, menaces et contre-Attaque”

Cybercriminalité, menaces et contre-Attaque

Silicon.fr – 18 avril 2018 :

Alors que l’actualité récente met en avant l’exposition des gouvernements aux cyberattaques, force est de constater que les entreprises ne sont pas moins menacées, faisant même souvent partie du scénario du crime….

Les entreprises ont une pression forte et concrète : huit sur dix ont été victime d’une attaque. La plus répandue est la fraude au président (59%) qui consiste à convaincre le collaborateur d’effectuer en urgence un virement à un tiers pour obéir à un prétendu ordre du dirigeant. Elle est suivie de la cyberfraude (57%), de la fraude aux fournisseurs (56%), de l’usurpation d’identité (29%) et de la fraude aux faux clients (25%). Selon certains spécialistes, il y a plus de chances d’être victime d’un délit en ligne que dans la vie réelle.

0 comments on “Le RGPD comme rempart contre des nouveaux scandales de type Cambridge Analytica”

Le RGPD comme rempart contre des nouveaux scandales de type Cambridge Analytica

Depuis quelques jours les révélations s’accumulent sur l’affaire Cambridge Analytica. Cette société britannique est accusée d’avoir collecté sans leur consentement des données de 50 millions d’utilisateurs de Facebook au profit de la campagne de Donald Trump. Cette affaire a fait trébucher le cours de bourse de Facebook (-60 milliards de dollars en quelques jours) qui affichait la semaine dernière une valorisation de près de 540 milliards de dollars soit 50 milliards de plus que le PIB de la Belgique. Plus grave encore, ces révélations pourraient altérer durablement la confiance dont bénéficie le réseau social aux yeux de ses centaines de millions d’utilisateurs dans le monde.

0 comments on “Managers : ce super-héros à avoir dans votre équipe”

Managers : ce super-héros à avoir dans votre équipe

Vous hésitez entre pointer vos objectifs de fin de trimestre ou entamer vos vacances avec Spiderman, le blockbuster du moment ? Rapprochons les deux et démasquons le super héros à recruter pour triompher des prochains obstacles dans votre entreprise.

Curieuse époque : au cinéma comme à la télévision, jamais autant de super-héros n’ont déferlé que ces dix dernières années. Humains, mutants ou robotisés; sombres, sérieux ou drôles, il y en a pour tous les goûts, tous les dangers. Parallèlement, loin des écrans, jamais les managers n’ont eu autant de missions à assumer pour sauver le monde ou du moins l’entreprise : innover, mobiliser, gérer, écouter…

Coïncidence ? Au contraire ! Chaque manager le sait, pour assumer tous ces rôles à la fois, il faut être un super héros. Ou peut-être suffit-il simplement de s’inspirer de l’un d’entre eux. Un en particulier plus que les autres. Découvrons donc son identité et ses pouvoirs.

0 comments on “Réglementation contrôle interne vs Croissance des banques”

Réglementation contrôle interne vs Croissance des banques

Finyear – 4 avril 2018 :

Une sanction inédite est tombée le 2 février dernier : la banque centrale des Etats-Unis (FED) a interdit à Wells Fargo, l’une des principales banques américaines, de dépasser 1 950 milliards de dollars d’actif (somme qu’elle avait à son bilan à la fin de l’exercice 2017), tant qu’elle n’aura pas modifié de manière «suffisante» son mode de gouvernance et son système de contrôle interne.

Avant cela, l’institution financière s’était déjà vue condamnée à de lourdes sanctions financières. 3,5 millions de comptes fictifs avaient en effet été ouverts entre 2002 et le printemps 2017 par certains de ses salariés cherchant à toucher des primes liées à la vente de nouveaux produits aux clients. Il a ensuite été découvert que la banque avait fait payer des primes d’assurance superflues à plus d’un demi-million de clients sur leurs crédits automobiles. Ces agissements avaient alors conduit au licenciement de 5 300 employés et à une amende de 185 millions de dollars (164 millions d’euros) pour l’institution.

Cette nouvelle décision de la FED se révèle donc un véritable coup de massue pour Wells Fargo et pose de manière générale la question de savoir jusqu’où peut conduire la mise en application de la réglementation sur le contrôle interne, à l’échelle nationale et internationale.

0 comments on “La personnalisation : le nouvel eldorado de l’expérience client ?”

La personnalisation : le nouvel eldorado de l’expérience client ?

La croissance forte du début du 20e siècle a permis l’avènement d’un marché de masse induisant une certaine standardisation des produits. En parallèle, la fonction marketing a évolué en attribuant la conception du produit principalement au « top » : des équipes dédiées d’experts, de designers et de marketers laissaient libre court à leurs idées sur les besoins, goûts et envies des consommateurs, moyennant quelques études clients, car la demande pouvait suivre.

Mais le marché actuel semble s’orienter vers un nouveau modèle où la place du client consommateur est totalement redéfinie.

0 comments on “La réalité virtuelle est-elle l’avenir de la diffusion pour la coupe du monde ?”

La réalité virtuelle est-elle l’avenir de la diffusion pour la coupe du monde ?

Magazine Sports Stratégies – avril 2018 :

N’avez-vous pas toujours regretté d’avoir vécu les deux buts de Zinedine lors de la Finale de 1998 ailleurs que sur votre canapé ? Vous pouvez être le prochain à dire : j’y étais !

Avec 1 milliard de téléspectateurs devant la Finale de la Coupe du monde en 2014, nous pouvons prévoir que cet événement ultramédiatisé va de nouveau constituer une véritable opportunité pour de nombreux acteurs. Car au-delà des footeux, la cible se compose également de patriotes et supporters sociaux. Ainsi, le Sport Business a explosé ces quinze dernières années. Pour exemple de cette évolution exponentielle, les droits TV reçus par la FIFA en 2014 s’élevaient à environ 3,2 milliards d’euros.