0 comments on “La gestion d’assurance-vie haut de gamme face à la gestion Fintech”

La gestion d’assurance-vie haut de gamme face à la gestion Fintech

Alliancy – 27 août 2018 :

Face à un mécontentement sur la gestion dynamique bancaire, certaines Fintech (Financial Technologie) ont su développer des offres permettant une accessibilité à moindre frais à des modes de gestions haut de gamme. Les robo-advisor (robots conseillés) que sont Yomoni et Advize permettent une gestion sous mandat des contrats d’assurance-vie par un comité de gestion, Marie Quantier démocratise les algorithmes de finances de marché auprès des particuliers afin d’avoir une gestion conseillée entièrement automatisée grâce à des super calculateurs.

La baisse des rendements des fonds euros oblige le particulier à se tourner vers des actifs risqués, regroupés en unités de compte. L’expertise dans le pilotage de ces unités de compte n’est maintenant plus une compétence propre à la Banque Privée mais bel et bien un savoir-faire réparti entre différents acteurs innovants.

0 comments on “La fraude aux prestations santé, un dégât collatéral de RAC0”

La fraude aux prestations santé, un dégât collatéral de RAC0

Economie Matin  – 25 août 2018 :

Depuis le début de l’été, le monde de la santé est en effervescence avec l’annonce officielle de la signature des protocoles d’accord RAC0 le 13 juin dernier.

Derrière ce sigle, se cachent des enjeux majeurs pour tous les acteurs du secteur de la santé : CPAM, mutuelles, professionnels ou même industriels du marché.

Qu’est-ce que le RAC0 ? En toutes lettres : Reste à charge zéro

Promesse électorale de l’actuel gouvernement, ce protocole d’accord vise à améliorer l’accès aux soins des plus démunis dans les secteurs optique, audio et dentaire. Le constat est simple : le reste à charge des patients s’élève à 8,3% toutes dépenses de santé confondues en France alors qu’il est de 22% dans l’optique par exemple. Le but est donc d’éviter que les personnes les plus défavorisées ne renoncent aux soins, en proposant systématiquement des offres standardisées d’équipements santé (lunettes, etc.), prises intégralement en charge par l’Assurance Maladie et les organismes complémentaires dans les trois domaines médicaux. Ces offres, dont les tarifs seront plafonnés, cohabiteront avec les offres à tarifs maîtrisés ou libres.

0 comments on “Higher education, time has come to break the loop”

Higher education, time has come to break the loop

Digital: short word, huge opportunities. Digital is flourishing everywhere, yet it remains a blur for many educational institutions. Digital is praised by governments, school head boards, teachers as well as students, nonetheless there is no existing practical guideline to drive all participants through.

In higher education[1] digital technologies are not mastered and even if there are currently various technologic innovations, their impact on schools’ architecture, space and pedagogy is still low. Schools seem to be stuck in the past. However, when it comes to companies, the race for digital transformation has already reshaped business models: thus the question is how can higher education align in order to match companies’ expectations?

0 comments on “Insurance distribution directive (IDD) in a nutshell”

Insurance distribution directive (IDD) in a nutshell

WHAT IS IDD ?

The European Insurance Distribution Directive (IDD) is a next step in the harmonization of the European Insurance market. This directive (Directive 2016/97/EU) was published in the Official Journal of the European Union on the 2nd of February 2016 and replaces the current Insurance Mediation Directive of 2002.

The directive provides an updated and harmonised legal framework containing rules applicable for the distribution of insurance and reinsurance products, including insurance-based investment product (PRIIP’s). It includes important requirements on:

  • Registration of insurance distributors & cross-border activities
  • Professional knowledge & competence and organisation
  • General principles on demands and needs of customer
  • Conduct of business rules – Transparency and Conflict of Interest
  • Insurance Product Information Document (IPID) for Non-Life products
  • Cross-selling
  • Product development and governance
  • Additional requirements for insurance-based investment products
0 comments on “Politiques d’investissements internationaux, impacts sur l’économie numérique”

Politiques d’investissements internationaux, impacts sur l’économie numérique

Economie Matin – 13 août 2018 :

Dans la course à l’innovation et la création des nouveaux modèles commerciaux, la transformation digitale a profondément bouleversé les pratiques du commerce mondial, permettant l’avènement d’une nouvelle forme d’économie digitale qui repose essentiellement sur les données numériques, les technologies numériques et l’infrastructure numérique.

En effet, grâce à ces trois composantes, la transformation digitale a modifié les modèles organisationnels et commerciaux traditionnellement connus dans les industries, provoquant ainsi la montée d’une nouvelle réorganisation de l’économie mondiale et la création de nouvelles formes d’entreprises et d’industries à travers le monde.

0 comments on “Les GAFAM ou la cartellisation du numérique”

Les GAFAM ou la cartellisation du numérique

Economie Matin – 12 août 2018

Les GAFAM, nous en parlons souvent de façon très positive mais ne passons-nous pas trop vite sur l’étendue de leur influence sur notre quotidien ? Ces titans du numérique ont réussi en quelques années à créer un écosystème balisant nos sphères professionnelles et personnelles. Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft ont rapidement compris et anticipé les possibilités du web au point de devenir incontournables, indétrônables mais également incontrôlables.

En effet, la technologie et la bonne santé des GAFAM reposent sur l’interdépendance qui les lie. Aucune de ces entreprises n’aurait pu devenir aussi présente dans nos vies sans l’utilisation des outils fournis par les autres. Amazon par exemple, est en passe de devenir le leader mondial du retail. C’est en s’appuyant sur le numérique qu’un réseau de supply chain virtuel a pu être mis en place réduisant ainsi les coûts de fonctionnement des réseaux de distribution physique et permettant de ce fait de pouvoir acheter partout et tout le temps simplement grâce à un smartphone. Le client voit ses possibilités améliorées et son expérience renforcée.

C’est notamment grâce à ce socle solide que de nouvelles offres ont pu apparaître telles que celles proposées par les NATU (Netflix, AirBnB, Tesla, Uber). La puissance des GAFAM et les possibilités numériques permettent à de nouveaux acteurs d’entrer sur de nouvelles industries. C’est ici que réside toute la puissance des GAFAM puisque qu’avec leurs technologies, elles peuvent être actives en parallèle sur de nombreux marchés et industries. Si d’un côté on peut se satisfaire de la fluidification des industries en place, ne devrait-on pas s’inquiéter de l’existence de géants ne répondant à aucune loi ou État ?

0 comments on “Neymar au PSG, symbole de la puissance des fonds souverains”

Neymar au PSG, symbole de la puissance des fonds souverains

Libération – 2 août 2018 :

Le Brésilien fête ses un an dans le club parisien, où il est arrivé grâce aux fonds souverains : après les banques, les hautes technologies ou les médias, ils investissent désormais dans le football. Décryptage d’un montage financier ultra-rentable.

La Coupe du monde 2018 est désormais terminée, le football a été fêté, l’équipe de France a gagné… mais certaines stars n’ont pas brillé. Parmi elles, le joueur brésilien Neymar. Son attitude pendant la compétition ne l’a pas toujours mis en valeur, cependant les rumeurs vont à nouveau bon train à son sujet quant à un possible départ du Paris Saint-Germain. Pour autant, pas sûr que le club parisien laisse filer sa vedette aussi facilement quand on se souvient des conditions dans lesquelles il était arrivé dans la capitale à l’été 2017.