Actualités

0 comments on “La Crypto-monnaie un nouveau levier incontournable du marketing ?”

La Crypto-monnaie un nouveau levier incontournable du marketing ?

Marketing News – 28 janvier 2019 :

La crypto-monnaie, un usage marketing, l’exemple du foot

Pourquoi pas adosser une marque à une crypto-monnaie ? La récupération d’investisseurs est chose aisée si la marque est connue ou permettrait au contraire de la développer. Quels avantages en tirer ? La vente de tokens permettrait aux dirigeants d’accroitre et gérer la valeur de la marque. En contrepartie, les acheteurs parieurs auront le sentiment de faire des bénéfices à la revente sur une marque connue ou pour une marque en devenir. Dans ce cadre, la création de crypto-monnaie renverrait une image de marque actuelle, technophile et démontrerait sa capacité à innover. Choisir d’« Etre dans le coup » attirerait des clients supplémentaires sans pour autant effrayer les moins avant-gardistes.

Surfer sur la vague du potentiel des nouvelles façons d’échanger des biens et services, est déjà le parti pris du Paris Saint Germain Football Club et de la Juventus de Turin qui lanceront leur propre crypto-monnaie en 2019. Le foot se positionne !

Ronaldinho, sacré Ballon d’or en 2005 et ancien joueur du PSG, joue quant à lui sur son nom, marque à part entière, pour lancer sa crypto-monnaie. Sa célébrité valorisée en crypto-monnaie servirait à construire des stades dans le monde.

Pour le PSG, la stratégie commerciale est claire : charmer par un prix de jeton à 1€ en encourageant les achats de volumes élevés. Il prévoit en effet de faire bénéficier d’usages exclusifs pour les plus grands investisseurs en leur permettant d’être acteurs de certaines décisions comme s’ils étaient actionnaires du groupe. Il existe plus de 200 millions de supporters, autant de potentiels investisseurs, le PSG a de fortes chances de voir sa crypto-monnaie s’envoler ! Pour la Juve, par ailleurs cotée en bourse, l’objectif est aussi de proposer aux supporters de contribuer à la vie du club des supporters : plus le fan a des jetons, plus il pourra voter pour les questions liées à la gestion du club. Ce système de récompenses s’inscrit dans une démarche de fidélisation des fans. Des sociétés telles que la Havas Sport & Entertainment, proposent d’ors et déjà des solutions s’appuyant sur la technologie Blockchain pour monétiser les communautés des supporters.

Ces stratégies marketing s’inscrivent dans une démarche de développement de notoriété pour la marque mais aussi de récupération de données des fans, qui permettent in fine de mieux connaitre sa clientèle et d’affiner leurs campagnes marketing. Faire croire aux boursicoteurs qu’ils ont une marge de manœuvre sur les marques tout en récupérant de la valeur, de la trésorerie pour la marque et des données clients, la stratégie marketing est parfaite !

A propos

Le monde sportif s’empare des crypto-monnaies pour conquérir de nouveaux supporters et maintenir leur image dynamique. Les autres secteurs restent en recul pour le moment. Peut-être attendent-ils les résultats des lancements des crypto-monnaies footballistiques de 2019. Une fois les précurseurs du secteur sportif passés, nous imaginons que d’autres marques iconiques et d’autres secteurs suivront le mouvement Pourquoi pas les marques des sport urbaines et le secteur du luxe ?

Par Florence Lauthier, consultante Senior du Groupe Square

 

0 comments on “Dites adieu au billet de 500 euros !”

Dites adieu au billet de 500 euros !

Les Echos – 25 janvier 2019 :

Les banques centrales de la zone euro cesseront d’émettre, ce dimanche, le billet de 500 euros. Pour Yann Balliet, conseil en finance, sa disparition programmée à deux objectifs : la lutte contre la criminalité et la dématérialisation progressive des moyens de paiement.

Mis en circulation en 2002 et après dix-sept années d’existence, le billet de 500 euros, septième de la série par ordre croissant de valeur, vit ses derniers instants. C’est officiellement à partir du dimanche 27 janvier prochain que 17 des 19 banques centrales nationales cesseront d’émettre ces coupures. Seules l’Allemagne et l’Autriche continueront jusqu’en avril.

La Banque centrale européenne (BCE) avait décrété en mai 2016 l’acte de décès du billet de 500 euros. Une demande appuyée à l’époque par François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France. Un moyen pour favoriser et renforcer la lutte contre le blanchiment d’argent et contre le financement du terrorisme. Ce n’est pas pour rien que ce billet est surnommé «billet Ben Laden».

0 comments on “Placement : chercher de très forts rendements peut être risqué”

Placement : chercher de très forts rendements peut être risqué

Le Revenu – 25 janvier 2019 :

Trading en ligne, monnaies virtuelles, placements atypiques : il est nécessaire d’être vigilant afin d’éviter les arnaques et les pertes conséquentes … 

Avec des taux de rendements inférieurs à l’inflation, les placements traditionnels, tels que le Livret A et le LDDS (Livret Développement Durable et Solidaire) à 0,75%, ne séduisent plus.

Les français se tournent vers d’autres types de placements plus attractifs qui ne reposent pas sur les instruments financiers. Une pratique qui se généralise et qui peut se traduire par la perte d’importantes sommes d’argent.

0 comments on “Au CES de Las Vegas, la sobriété numérique n’a pas fait vendre”

Au CES de Las Vegas, la sobriété numérique n’a pas fait vendre

L’Usine Nouvelle – 20 janvier 2019 :

Au CES de Las Vegas, la 5G, les smartphones pliables et les écrans géants ont brillé de mille feux, mais où sont passés la Green IT, l’efficience énergétique et les produits « environmentally friendly » ? Que nous dit leur absence du salon sur la réalité du marché et sur les sacrifices que nous, consommateurs, serions prêts à consentir, s’interroge Bernard Le Moullec, consultant pour le Groupe Square.

La dernière édition du CES (Consumer Electronics Show, la Mecque de l’électronique grand public) vient de se tenir à Las Vegas. Il faut plonger au fin fond du site officiel du salon, sous la rubrique « 5G-and-Internet-of-Things-(IoT) », pour dénicher une timide page « Sustainability« . Alors que quelques jeunes pousses innovent dans le domaine de la transition énergétique – mention spéciale à Urban Canopee et leurs ilots de fraîcheur -, c’est la pusillanimité des géants de l’électronique qui saute aux yeux. Sony annonce fièrement que sa dernière génération d’aibo (robot chien) est emballée dans un emballage constitué à 50% de plastique issu de bouteilles recyclées : d’où proviennent les matériaux dont est constitué le robot lui-même, nul mot.

0 comments on “Le Made in France, réalité ou tendance marketing ?”

Le Made in France, réalité ou tendance marketing ?

Economie Matin – 10 janvier 2019 :

Alors que le made in Asia est de plus en plus décrié pour sa qualité ou ses conditions de fabrication, le made in France fait un retour en force ces dernières années. Pourquoi un tel engouement ? Qu’entend-t-on par made in France ? Les produits sont-ils vraiment fabriqués en France ou est-ce un simple argument marketing illusoire pour booster les ventes ?

Un positionnement attrayant pour les entreprises

Le marquage de l’origine d’un produit non alimentaire ou agricole n’est sujet à aucune mention légale. Cette indication est donc facultative pour les autres produits de consommation. Pourtant, nombreuses sont les entreprises qui tiennent à l’indiquer. Et pour cause, d’après un sondage IFOP de septembre 2017, 74% des Français sont prêts à payer plus cher un produit fabriqué dans l’Hexagone. Nous sommes ainsi en droit de nous interroger sur les raisons pour lesquelles les entreprises jouent cette carte et si elle est toujours justifiée.

0 comments on “Le bien-être au travail, réel moteur pour l’entreprise ou simple utopie ?”

Le bien-être au travail, réel moteur pour l’entreprise ou simple utopie ?

Jounal du Net – 09 janvier 2019 :

Après l’ère de la consommation de masse, la tendance est au bien-être. Soucieux de préserver leur environnement et leur santé, de plus en plus d’individus s’engagent dans une consommation responsable pour une vie plus saine. Qu’en est-il au travail ?

Désormais, la qualité prime sur la quantité. C’est ainsi que la tendance « healthy food » s’invite dans nos assiettes créant de nouveaux amateurs de bio, sans gluten, végétariens, végétaliens ou encore végans. Si le « manger mieux pour vivre mieux » s’avère être un principe qui a fait ses preuves, qu’en est-il du « travailler mieux pour vivre mieux » ? A-t-on réussi à faire autant de place au bien-être là où nous passons le plus clair de notre temps ? C’est en tout cas la mission confiée aux nouveaux managers du bonheur en entreprise, plus connus sous le nom de Chief Hapiness Officers (CHO). Cette nouvelle fonction arrivée tout droit des Etats-Unis depuis plus de 2 ans a pour objectif d’améliorer l’environnement de travail en faveur du bienêtre du salarié. Les CHO peuvent avoir des profils différents : anciens DRH, managers en marketing, en communication interne ou encore directeurs juridiques. Ils ont cependant tous une démarche commune : utiliser la bonne connaissance de l’entreprise et de son fonctionnement pour placer l’humain au cœur de la stratégie.

0 comments on “Panorama d’initiatives blockchain qui réinventeront les secteurs en 2019”

Panorama d’initiatives blockchain qui réinventeront les secteurs en 2019

Journal du Net – 9 janvier 2019 :

Est-ce que 2019 sera l’année de la consécration pour la blockchain ? Financements, assurance, documents officiels, santé, services gouvernementaux… De multiples applications concrètes émergent de start-up.

Annoncé en décembre dernier, des parlementaires Français recommandent d’investir pas moins de 500 millions dans la technologie blockchain d’ici 3 ans, d’initier des expérimentations, afin de booster l’attractivité du pays, mais aussi de ne pas rater le coche d’un virage technologique. Car s’il est un mot porteur de changement, d’innovation, et de bouleversement dans tous les secteurs, c’est bien blockchain. Cette technologie qui fête ses 10 ans et sur quoi les crypto monnaies – Bitcoin en tête – sont fondées, est plus que jamais annoncée comme la révolution à venir. Elle sème questionnements et stratégies dans de multiples secteurs, et son usage interpelle. Quelles sont certaines innovations autour de cette technologie ? Panorama d’initiatives recensées dans le monde…

0 comments on “Se mettre au télétravail ? Pourquoi pas ?”

Se mettre au télétravail ? Pourquoi pas ?

Courrier Cadres – 8 janvier 2019 :

De nombreux pays européens l’ont déjà adopté, mais les entreprises françaises manifestent une légère méfiance à son égard. Pourtant, travailler hors des locaux de l’entreprise présente des avantages considérables pour les employés, les entreprises et l’Etat. Par Laurine Debaisieux, consultante pour le Groupe Square.

Le télétravail en Europe

L’essor du télétravail est inhomogène au sein des Etats européens. On observe une plus forte utilisation dans les pays nordiques par rapport aux pays d’Europe du Sud et orientale. Dans son rapport 2015, l’EWCS rapporte que 7% des Italiens, 25% des Français et 33% des Européens du Nord pratiquent le télétravail.

0 comments on “Managers, ne répliquons pas le schéma Gilet Jaune/Élite dans nos organisations”

Managers, ne répliquons pas le schéma Gilet Jaune/Élite dans nos organisations

Jounal du Net – 7 janvier 2019 :

Le mouvement Gilets Jaunes, ignoré et sans organisation à son début, est devenu le miroir grossissant de toutes les crispations d’un pan de notre pays. Est-ce un pur sujet politique ? La sphère professionnelle est-elle totalement étanche à ces problématiques ? En tant que manager ne suis-je pas en train de créer ou négliger une situation similaire au sein de mon entreprise ? Et si oui comment l’identifier et l’éviter ?

De quoi s’agit-il ? Des accumulations empoisonnées

Combien de réflexions ai-je entendues, à la machine à café ou entre deux couloirs, sur « les problèmes du nouvel open-space » ou « les vrais sujets » pour changer les choses ? Je n’y entends qu’un brouhaha de desiderata égoïstes, décousus et court-termistes. Pourtant, n’est-ce pas aussi un signal d’alerte que je capte mal ? Derrière ces mots j’oublie trop vite les frustrations, parfois profondes, et les incompréhensions, toujours réelles.

0 comments on “Impôt à la source, ce qui attend tous les acteurs”

Impôt à la source, ce qui attend tous les acteurs

Le Journal du Net : 2 janvier 2019 :

Impôt à la source, le sujet fait écho depuis des mois. Et pour cause, l’entrée en vigueur de cette réforme fiscale a été mise en place hier. Nombreux sont les acteurs concernés par ce grand chamboulement : le fisc, les contribuables mais également les entreprises, qui auront un rôle clé dans le prélèvement de l’impôt sur le revenu. Qu’est ce qui attend chacun de ces acteurs ?

A J+2 de sa mise en œuvre, une question plane : est-ce que les entreprises et plus largement l’ensemble des acteurs économiques sont prêts à faire face à ce changement ?

La plupart des pays européens l’ont adopté. La France se lance à son tour dans la mise en place de l’impôt à la source. Tous les contribuables sans exception sont concernés, soit 38 millions de foyers fiscaux.