0 comments on “Et si le BIG data client rencontrait le robo-advice ?”

Et si le BIG data client rencontrait le robo-advice ?

Le Journal du Net – 12 mai 2017 :

Grâce à des indicateurs intuitifs, mis en avant par un robot advisor, le client d’une banque pourrait directement réguler ses versements en fonction de son profil de risque et sa capacité d’épargne.

Quand on sait que, début 2016, les ménages français ont placé 33 milliards d’euros de leur épargne sur des produits très simples et standardisés tels que les contrats d’assurance vie ou des PEL (plan d’épargne logement) et que 74% des français se déclarent satisfaits de la qualité des conseils prodigués par leur banque (selon la lettre de l’observatoire de l’épargne de l’AMF) on peut légitimement douter du succès du conseil en placements, qu’il soit humain ou « technologique », auprès des petits épargnants français.