Un savoir-faire en péril

L’Express – 25 janvier 2017 :

Que reste-t-il de la fameuse « excellence française » du nucléaire ? En pleine tourmente financière, nos ex-champions de l’atome vivent aussi une grave crise de compétences. Résultat, ils attirent moins les jeunes[…].

Areva : l’État sans courage

L’Express  – 25 mai 2016 :

Croissance incontrôlée, scandale UraMin, diversifications hasardeuses… Tout s’est passé comme si l’actionnaire de référence du groupe nucléaire n’avait jamais réussi à faire entendre sa voix auprès de ses dirigeants.

Et dire qu’en 2005, lorsqu’il est arrivé à la tête du groupe nucléaire russe Rosatom, Sergueï Kirienko rêvait de ressembler au leader incontesté du secteur, un certain Areva… Aujourd’hui, Rosatom rayonne sur la planète nucléaire. Ses réacteurs n’ont rien à envier à ses homologues occidentaux, il en construit même une trentaine dans le monde. A l’inverse, le fabricant français vit les heures les plus sombres de son histoire : pertes abyssales, projet industriel à la dérive (Finlande), scandales financiers (UraMin)…