0 comments on “La Ligue de football professionnelle met Canal plus en position de hors jeu”

La Ligue de football professionnelle met Canal plus en position de hors jeu

La Ligue de football professionnelle (LFP) a créé un séisme dans le monde du football en écartant Canal plus diffuseur historique des matchs de Ligue 1 de football au profit de Mediapro une société espagnole détenue par un fond d’investissement chinois. Au total la LFP va engranger 1,153 milliard d’euros par saison, soit une augmentation de 60% du montant des droits télévisuels. Cette inflation des droits TV est la conséquence d’une meilleure attractivité de la Ligue 1 avec l’arrivée de joueurs ayant le statut de star mondiale tel que Neymar arrivé au Paris Saint Germain l’été dernier.

Une baisse significative du nombre d’abonnés

La situation de Canal plus et ses 5 millions d’abonnés se dégrade depuis plusieurs années car le groupe doit faire face à une forte concurrence, comme celle du géant Netflix. Les recettes publicitaires de Canal plus ont chuté passant de 159 millions d’euros à 16 millions d’euros depuis la suppression de la diffusion des principales émissions diffusées en clair et considérées comme la vitrine de la chaîne. La perte de plus d’un million d’abonnés en 5 ans a conduit le groupe à engager une stratégie de baisse des prix de l’abonnement de 40 euros à 20 euros par mois. Canal plus va également proposer une offre adressée aux jeunes de moins de 26 ans à 10 euros par mois pour attirer de nouveaux abonnés jusque-là attirés par l’offre de Netflix.

0 comments on “Le RGPD comme rempart contre des nouveaux scandales de type Cambridge Analytica”

Le RGPD comme rempart contre des nouveaux scandales de type Cambridge Analytica

Depuis quelques jours les révélations s’accumulent sur l’affaire Cambridge Analytica. Cette société britannique est accusée d’avoir collecté sans leur consentement des données de 50 millions d’utilisateurs de Facebook au profit de la campagne de Donald Trump. Cette affaire a fait trébucher le cours de bourse de Facebook (-60 milliards de dollars en quelques jours) qui affichait la semaine dernière une valorisation de près de 540 milliards de dollars soit 50 milliards de plus que le PIB de la Belgique. Plus grave encore, ces révélations pourraient altérer durablement la confiance dont bénéficie le réseau social aux yeux de ses centaines de millions d’utilisateurs dans le monde.