0 comments on “Les 3 bienfaits de la musique au travail”

Les 3 bienfaits de la musique au travail

Huffingtonpost – 31 août 2017 :

La musique au travail n’est plus un tabou, même dans des environnements qui y étaient plutôt réfractaires au départ, celle-ci est entrée dans l’usage courant.

« Business calls me

Trouble down the waterfront

You know, I tried to

But now i’m running outta lies »

« Run, Run, Run », cette musique de Phoenix, vantant la liberté de fuir la réalité du boulot quotidien, semble rattrapée par la réalité, tant l’environnement professionnel est maintenant conditionné par l’écoute musicale.

Au rythme du beat des productions de Pharell Williams ou de Will I am (« Bring the Action! »), les mails fusent, la créativité s’emballe, les gestes et les idées se synchronisent pour ne faire qu’un avec la musique.

0 comments on “La gestion des risques au cœur de la transformation bancaire”

La gestion des risques au cœur de la transformation bancaire

Depuis quelques années, on observe un étrange phénomène dans l’univers bancaire, une dualité entre une règlementation structurante (IFRS, normes liquidités, EMIR, ….) qui vise à orienter le business model bancaire et un marché des moyens de paiement digitaux en pleine expansion, qui commence à lorgner sur le monde de la finance.

Au cœur de ce combat de David contre Goliath, la gestion des risques, devant composer avec une approche cartésienne de la régulation et innovante de la part de nouveaux acteurs comme les Fintech ou les GAFA qui révolutionnent le secteur par une approche « client-driven ».

0 comments on “Gestion de la liquidité : et si la prochaine crise bancaire était règlementaire ?”

Gestion de la liquidité : et si la prochaine crise bancaire était règlementaire ?

Après les turbulences observées au cours de la crise des subprimes en 2007 et la crise souveraine de 2011, le monde bancaire traverse aujourd’hui un nouveau type de crise : une réglementation stricte, un environnement économique et social sous tension, un business model en péril…

Les banques tentent, tant bien que mal, de suivre la cadence imposée tout en essayant de transformer leur activité : un pari difficile, exigeant, et le plus souvent sans récompense à l’arrivée car signifiant une perte de rentabilité.

Et si l’on en croit l’ACPR et le comité de Bâle, la mise en place des normes réglementaires risque encore de s’accélérer dans les prochaines années. Et si nous étions tout simplement au bord d’une crise « réglementaire » ?