BCBS 239, contraignant mais pas que…

Ces sept dernières années, les exigences des régulateurs ne font que s’accroitre (renforcement des exigences au niveau du capital et de la liquidité, évolution des normes comptables IFRS, exercices de stress test…) et les banques françaises n’ont pas d’autres choix que de s’adapter.

Les reportings, internes et à destination des régulateurs, sont également au cœur de nouveaux changements, leur nombre augmente ainsi que la granularité des informations demandées.

En 2014, la Banque centrale européenne a soumis les banques européennes à un exercice réglementaire de revue de la qualité des actifs (communément appelé AQR) pour dresser un bilan de santé.
Cet exercice a mis en exergue certaines faiblesses, notamment la capacité de fournir des données plus granulaires ou la robustesse de l’architecture informatique…