0 comments on “L’Union des marchés de capitaux n’a pas le vent en poupe”

L’Union des marchés de capitaux n’a pas le vent en poupe

Les Echos – 22 juillet 2016 :

La sortie de l’Union européenne du Royaume-Uni, acteur très influençant au sein de l’Europe en raison notamment de sa place financière dominante à la City, remet en question le projet d’Union des marchés de Capitaux (UMC), dont le porteur et ancien commissaire européen aux Services financiers, Jonathan Hill a donné sa démission en juin dernier.

Le projet, adopté à l’automne dernier, s’inscrit dans une démarche de déréglementation financière et affiche un objectif ferme : relancer la croissance et les créations d’emplois en manque de dynamisme depuis la dernière crise financière.

Pour atteindre ce but, la commission européenne prévoit de renforcer l’intégration financière et de favoriser l’investissement ainsi que la libre circulation des capitaux en formant un marché unique en Europe. Plus concrètement, par extension à l’Union bancaire européenne, il s’agit principalement de permettre aux PME de se financer par des canaux non bancaires et de relancer la titrisation dans un cadre européen réglementé et uniforme.