Compétitivité des clubs de foot français : un décrochage économique sans retour.

Sport Stratégie Hebdo – Semaine du 23 mars :

A l’exception du Paris-Saint-Germain et de l’Olympique Lyonnais, les clubs français sont en retard au niveau économique par rapport à leurs homologues européens. Entre une fiscalité désavantageuse, des revenus peu diversifiés et des stades mal adaptés, le décrochage s’avère incurable.

Le FC Barcelone est passé en tête des clubs les plus profitables en 2019 (840,8 M€ de chiffre d’affaires) et a détrôné le Real Madrid (2: 757,3 M€) d’après le classement Football Money League. Les seuls portes drapeaux tricolores sont le PSG (5e : 635,9 M€) et l’OL (17e : 220,8 M€). Une infériorité numérique face aux machines à cash anglaises (8 clubs), italiennes (4 clubs), espagnoles et allemandes (3 clubs) qui symbolise le hors-jeu des clubs français dans la course aux millions.