Le « pay per view » sauvera-t-il le foot français ?

Les Echos – le 04 février 2021 :

Faire payer les matchs de Ligue 1 et de Ligue 2 à l’unité, plutôt que sur abonnement, est une idée qui monte depuis le fiasco Médiapro et le flop du nouvel appel d’offres de la LFP. Cette solution est-elle viable ? Les réponses de Maxime Bonhomme, consultant chez Square.

Depuis plusieurs semaines les clubs de football professionnels français sont au coeur de la tempête depuis l’arrêt du paiement des droits télé par Mediapro et le flop du nouvel appel d’offres lancé par la Ligue de football professionnel. Lorsque l’on sait que ces droits représentent plus de 50 % de leurs revenus, leur santé économique et financière s’aggrave à mesure que le temps passe.

Compétitivité des clubs de foot français : un décrochage économique sans retour.

Sport Stratégie Hebdo – Semaine du 23 mars :

A l’exception du Paris-Saint-Germain et de l’Olympique Lyonnais, les clubs français sont en retard au niveau économique par rapport à leurs homologues européens. Entre une fiscalité désavantageuse, des revenus peu diversifiés et des stades mal adaptés, le décrochage s’avère incurable.

Le FC Barcelone est passé en tête des clubs les plus profitables en 2019 (840,8 M€ de chiffre d’affaires) et a détrôné le Real Madrid (2: 757,3 M€) d’après le classement Football Money League. Les seuls portes drapeaux tricolores sont le PSG (5e : 635,9 M€) et l’OL (17e : 220,8 M€). Une infériorité numérique face aux machines à cash anglaises (8 clubs), italiennes (4 clubs), espagnoles et allemandes (3 clubs) qui symbolise le hors-jeu des clubs français dans la course aux millions.