La France, victime d’une cybercriminalité active

Le Journal du Net – 26 janvier 2017 :

Hacking, phishing, ransomware… les entreprises sont confrontées à des cyberattaques de plus en plus sophistiquées. A échelle mondiale, les failles de sécurité ont causé la perte ou le vol de 429 millions d’informations à caractère personnel en 2015, et les chiffres ne cessent de croître.

Selon le rapport de Symantec publié le 21 avril 2016, la France fait partie des dix pays où la cybercriminalité est la plus active et occuperait la neuvième place après la Chine, les États-Unis et l’Inde. Des chiffres alarmants qui ne reflètent pourtant pas la réalité du phénomène, puisqu’une grande partie des entreprises préfèrent ne pas communiquer sur les failles constatées et les attaques qu’elles subissent.

Un triste record touchant les petites et moyennes entreprises comme les grandes telles que Boulanger, Yahoo ou plus récemment Cdiscount, qui a reçu un avertissement et une mise en demeure en octobre 2016 de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL). Quant à Yahoo, l’entreprise a reconnu en septembre dernier dans un communiqué qu’une partie des informations de 500 millions de comptes de ses utilisateurs avaient bien été piratées en 2014.