0 comments on “Les banques, actrices de leur propre changement”

Les banques, actrices de leur propre changement

Economie Matin – 22 septembre 2018 :

Les 10 années qui viennent de s’écouler ont profondément modifié le milieu bancaire. Durant cette décennie, le secteur a vécu plus de mutations et de changements qu’au cours des siècles passés.

Les crises financières, la dégradation de l’image des institutions et la digitalisation couplée à l’arrivée des fintechs sur le marché ont poussé les institutions traditionnelles non pas à évoluer, mais à se transformer extrêmement rapidement.

Le métier bancaire n’est plus l’apanage des institutions financières

Aujourd’hui, les Fintechs ne sont plus les seules à s’intéresser aux métiers bancaires. Les initiatives viennent de toutes parts : citons Compte Nickel lancé en 2014 ou encore Carrefour qui propose depuis l’année dernière une solution bancaire directement accessible en rayons et Orange qui créé sa « Bank ». De l’autre côté de l’Atlantique, les géants du web prennent aussi des initiatives : ils ont tous lancé une solution de « wallet » (Google Wallet), de paiement instantané (Apple Pay) ou de transferts de fonds (Payments in Messages). La force des nouveaux entrants – qu’ils viennent des Télécoms, de la grande distribution ou des spécialistes du digital – provient de leur capacité à avoir su tirer pleinement profit des synergies existantes entre leurs métiers d’origine où ils sont spécialistes et celui de banquier.

0 comments on “Perspectives du marché de la gestion de la relation client”

Perspectives du marché de la gestion de la relation client

Dans un environnement mondialisé, beaucoup des marchés sont ou arrivent en phase de maturité. Celui des banques en ligne en est un parfait exemple : en pleine expansion depuis le début des années 2000, voilà que les établissements financiers ont pleinement intégré le digital dans leur stratégie de développement, devenant largement connu des populations. La conquête de nouveaux clients ne peut donc plus se baser sur l’augmentation de la demande. Des entreprises se sont alors spécialisées sur le marché de la relation client, pressentant qu’un marché était en train de naître. Quelles sont leurs perspectives ?

0 comments on “Economie collaborative : origine et législation”

Economie collaborative : origine et législation

Le Journal du Net – 4 novembre 2016 :

Depuis plusieurs années, des entreprises innovantes à internationalisation rapide apportent sur le marché des innovations disruptives. Si la plupart d’entre elles sont d’ordre technologique, l’une s’est imposée comme un nouveau modèle économique : l’économie collaborative (ou participative).

Cela fait des décennies que nous parlons d’internationalisation, de mondialisation ou de globalisation. Il est même envisageable de considérer cette expansion comme inhérente à l’évolution humaine : de tout temps, l’Homme étend son territoire, se regroupe en communautés de plus en plus grandes, de plus en plus organisées. Les nouvelles technologies, la standardisation des procédés et l’abaissement des barrières des marchés ont rapetissé le monde. L’internationalisation n’est plus seulement l’apanage des sociétés fortement implantées sur leur territoire national mais s’offre à toute entreprise ambitieuse. De nouvelles sociétés audacieuses se lancent dès leur naissance vers des marchés extérieurs. Pour elles, la notion de frontière est relative. Ce qui importe c’est que les marchés ciblés soient semblables au marché domestique. Ces entreprises à internationalisation rapide sont surnommées les « Born Global ».

0 comments on “Cash Management : la métamorphose d’un secteur”

Cash Management : la métamorphose d’un secteur

Finyear – 27 septembre 2016 :

Sans trésorerie, il n’y a qu’un pas à franchir pour entamer une procédure de liquidation judiciaire. Elle représente le nerf de la guerre pour les entreprises et la tâche n’est pas simple : en une décennie, elles ont vu leur gestion de trésorerie bouleversée ; principalement suite à la crise financière de 2008 et à l’avènement des technologies numériques. Ces grands changements marquent une tendance de fond que les institutions financières ont largement ressentie. Aujourd’hui, plusieurs questions se posent : de quelle manière le secteur s’est adapté à ces secousses et quelles leçons en tirer ? Car bien qu’aujourd’hui les Directeurs Financiers et les banques déploient une véritable « stratégie de gestion du cash », il est important qu’ils soient en mesure d’anticiper les évolutions futures.