1 comment on “E-réputation et guerre de l’information : êtes-vous déjà mort ?”

E-réputation et guerre de l’information : êtes-vous déjà mort ?

En 1995, on comptait en moyenne une connexion internet supplémentaire toutes les secondes. Ce chiffre explique assez bien l’omniprésence d’internet dans les foyers. Rapidement les entreprises y ont vu un moyen de se rapprocher de leurs clients et ont ainsi toutes développées des sites. Internet a beaucoup évolué depuis ces débuts, et de nouvelles approches sont nées : le big data, l’IoT, les campagnes de mailing et même le hacking. Lieu de rencontre, d’échange et de liberté, la « toile » est aujourd’hui plus que jamais l’emblème du siècle. Le marché virtuel étant devenu tout aussi attrayant pour les entreprises que le marché réel, en sous-main c’est une réelle guerre qui s’y opère. Le mot guerre prend ici tout son sens puisqu’il s’agit de conquérir des parts de marché, de concentrer sa puissance de tire sur une cible identifiée, ou même d’essayer de mettre son concurrent à mort. Cependant, bien que cette guerre reste « la continuation de la politique (de la stratégie) par d’autres moyens » (Vom Kriege – Clausewitz) elle se présente plus comme une guérilla que comme un affrontement classique de puissances. En effet, aujourd’hui, sur internet si les shareholders (Actionnaires) restent relativement bien identifiés, les stakeholders (Parties prenantes) sont, quant à eux, beaucoup moins visibles. En effet, essayer de mapper les parties prenantes pour une entreprise comme Mc Donald’s semble titanesque et probablement impossible. Cependant, ce sont bien des petits groupes de pression dispersés dans le monde (parfois moins de 5 personnes) qui, en diffusant une vidéo sur l’élevage des poulets servis dans les restaurants de la marque, l’ont obligée à « se mettre au vert ».

On entrevoit ici la difficulté de la gestion de l’E-réputation. Une information donnée, peu importe sa source, sa date, ou sa véracité peut glorifier ou détruire une entreprise. C’est donc bien une guerre de l’information que se livrent actuellement les entreprises par E-réputation interposée.

La seule question à vous poser est donc : que dit-on de moi sur Internet ? Ou plus exactement, suis-je déjà mort ?