0 comments on “Crise russe, crise ukrainienne : des sanctions inattendues pour les banques françaises ?”

Crise russe, crise ukrainienne : des sanctions inattendues pour les banques françaises ?

Les Echos – 22 avril 2015 :

Plus de 5 000 morts à déplorer, une économie à l’arrêt, un défaut de paiement imminent : la crise ukrainienne est à son apogée et le noyau européen tente de faire bloc en affichant un discours de soutien envers son allié ukrainien et de fermeté envers la Fédération de Russie.

0 comments on “Un entretien avec Florian Marsaud, responsable « coordination, réglementation, contrôle et risques opérationnels » à la direction des risques du Groupe BPCE”

Un entretien avec Florian Marsaud, responsable « coordination, réglementation, contrôle et risques opérationnels » à la direction des risques du Groupe BPCE

Comment a évolué votre dispositif de contrôle permanent au cours de ces dernières années ?

Florian Marsaud : « La force d’un groupe coopératif comme BPCE est de partager, capitaliser puis diffuser les bonnes pratiques. Partant de là, l’idée était d’avoir un dispositif participatif en mode bottom-up permettant de conjuguer efficacité et complétude. Nous avons déployé une démarche de co-construction avec nos établissements afin de bâtir un dispositif unique avec les différentes filières de risques (crédits, financiers, opérationnels) du groupe (1). Ce contrôle permanent, effectif depuis plusieurs années, s’exerce à deux niveaux : le contrôle de premier niveau et le contrôle de deuxième niveau. Le contrôle de premier niveau, à la fois hiérarchique et fonctionnel (délégation de contrôle), part en général d’une phase d’autocontrôle par les opérationnels de la complétude, de la conformité, de la qualité, de la validité et du respect des procédures relatives aux différentes opérations commerciales et administratives de nos établissements. Le contrôle de second niveau consiste à vérifier de manière régulière que les contrôles de premier niveau sont bien réalisés et reflètent une réalité à un instant donné.

1 comment on “Comment Bâle III et Solvabilité II vont modifier les règles prudentielles dans la banque et l’assurance”

Comment Bâle III et Solvabilité II vont modifier les règles prudentielles dans la banque et l’assurance

Les grandes lignes de la réforme internationale en cours dans les domaines bancaire et assurantiel s’articulent autour de deux grands dispositifs nommés respectivement Bâle III et Solvabilité II.

Par Philippe Richard, Directeur des Affaires internationales de l’Autorité de contrôle prudentiel

En premier lieu et en ce qui concerne les établissements bancaires, Bâle III est au cœur des réformes en cours avec notamment l’introduction de trois nouveaux ratios. Conçu comme une réponse à la crise qui a débuté en 2007, ce dispositif résulte des travaux du Comité de Bâle impulsés par le G 20. Sur le plan quantitatif, Bâle III va se traduire par un relèvement bienvenu des exigences de solvabilité des banques :

0 comments on “Un entretien avec François Geronde, Directeur des Risques (la Banque Postale)”

Un entretien avec François Geronde, Directeur des Risques (la Banque Postale)

La crise financière et l’évolution des règles prudentielles, notamment la perspective de l’entrée en vigueur de Bâle III, font de la gestion des risques une question essentielle dans la vie et l’organisation des établissements bancaires comme nous l’explique le directeur de cette activité à la Banque Postale.

Par François Geronde, Directeur des Risques de la Banque Postale