Le prix du Bitcoin va-t-il s’envoler après le 3ème «halving» de son histoire ?

Le Revenu – le 09 mai 2020 :

Un moment crucial approche pour la plus célèbre des cryptomonnaies. D’ici quelques jours, la rémunération – en Bitcoin – des mineurs sera divisée par deux. Les deux dernières fois où cela s’était produit, en 2012 et 2016, le prix du Bitcoin avait initié une solide tendance à la hausse. Faut-il anticiper un scénario similaire en 2020 ? L’analyse d’Ismaïl Dabladji, consultant senior chez Square.

Le Bitcoin (BTC) a connu, depuis sa création par Satoshi Nakamoto, deux importants «halvings» qui ont déclenché une hausse du cours du Bitcoin.

Certains observateurs spéculent qu’il en sera ainsi pour le troisième halving prévu mi-mai 2020 pendant que d’autres pensent que ce ne sera rien de plus qu’un non-évènement.

C’est quoi le halving ?

Les mineurs de Bitcoin achètent du matériel informatique qui servira à sécuriser le réseau. En contrepartie du coût d’achat du matériel informatique et des coûts d’électricité engendrés pour faire tourner les machines, ils perçoivent une rémunération en Bitcoin lors de chaque transaction.

Les autorités de régulation font front commun contre LIBRA

Entreprendre – 13 septembre 2019 :

L’histoire consacre les lydiens, peuple grec d’Asie mineure, comme les inventeurs de la monnaie telle que nous la connaissons aujourd’hui. Parallèlement, leur roi, le légendaire Midas, est le protagoniste d’un funeste destin et l’archétype même de l’avidité et des effets destructeurs que celle-ci peut produire. A la lumière de ces mythes, nous serions tentés d’en déduire un lien structurel, presque psychique, entre la monnaie, son accumulation, et la recherche du pouvoir hégémonique.

L’évolution de la monnaie : vers une dématérialisation

C’est avec la formidable invention de l’ordinateur et dans la foulée d’Internet que le XXe siècle a bouleversé les modes traditionnels de communication et d’échanges d’information. L’évolution appelle l’évolution, c’est pourquoi nous assistons aujourd’hui à celle de la monnaie qui tend à devenir immatérielle.

Ce phénomène ne nous est pas inconnu puisque nous pratiquons déjà le paiement instantané par le biais de nos appareils électroniques (téléphones portables, tablettes et/ou ordinateurs).

Mais la dématérialisation de la monnaie va plus loin que cela, notamment avec l’apparition de crypto-monnaies comme le Bitcoin en 2009 ou encore son principal concurrent Ethereum, basées sur le principe de la Blockchain, ces plateformes nous permettent d’effectuer des transactions avec une monnaie strictement numérique. Dès lors nous comptons de nombreux acteurs économiques utilisant ces systèmes, aussi bien les cabinets d’avocats que les sociétés de prestations de services comme Namecheap, WordPress ou encore Reddit (1) .

La blockchain : opportunité ou menace pour le conseiller patrimonial ?

Journal AXA Thema – septembre 2017 :

La blockchain est la technologie en vogue du moment. Et pour cause, elle a des applications dans bien des domaines comme l’Assurance, l’Energie, la Santé et bien entendu la Finance et pourrait même devenir l’innovation qui va « uberiser » Über.. Mais derrière cette révolution annoncée, le potentiel de la blockchain peut-il aujourd’hui bouleverser le métier de conseiller patrimonial ?