0 comments on “Change Management & Artificial Intelligence”

Change Management & Artificial Intelligence

Change is unavoidable in a world in constant evolution. In addition, the nature of change includes also the emergence of new technologies such as Artificial Intelligence. The emergence of these new technologies disrupt our world: the way we live, we work and thus raise a lot of questions. Inherently, society perceives these evolutions as threat more than as an opportunity. These new trends mean plenty of challenges for companies to embrace these new technologies, and especially in terms of change management: obtain the adhesion of their employees, and eventually follow –and create – the evolution.

Artificial Intelligence (AI) appeared in 1950s with John MacCarthy. Artificial Intelligence could be defined as “set of theories and techniques used to produce machines capable of simulating human intelligence”[1]. Although controversial, this new technology becomes ever more a reality and transforms our manner of working. 31% of companies have Artificial Intelligence project on the agenda for the next 12 months[2]. Indeed, in 72% of case, leaders identify Artificial Intelligence as key for the development their companies in the future[3].

0 comments on “Change management: how to deal with the human impact ?”

Change management: how to deal with the human impact ?

In his groundbreaking 1970 book: “Future Shock”, Alvin Toffler argued that accelerating change in technology and society causes in most of us what he coined an ‘information overload’. This leads to stress and feeling of being overwhelmed – a future shock. On an individual level, in our private lives, adoption of new technology is voluntary and led mainly by trends, our friends and acquaintances. But in organizations, workplaces, new technologies, structures and work methods are dictated by a need and by management. A soft conflict between individuals, teams and organizations is to be expected, unless carefully managed.

In addition, globalization and constant innovation of technology results in a constantly evolving business environment. Phenomena such as social media and mobile adaptability have revolutionized business and these effects is an ever-increasing need for change, and therefore change management. The growth in technology also has a secondary effect of increasing the availability and therefore accountability of knowledge. Easily accessible information has resulted in unprecedented scrutiny from shareholders and the media and pressure on management.

With the business environment experiencing so much change, organizations must then learn to become comfortable with change as well. Therefore, the ability to manage and adapt to organizational change is an essential ability required in the workplace today. Yet, major and rapid organizational change is profoundly difficult because the structure, culture, and routines of organizations often reflect a persistent and difficult-to-remove « imprint » of past periods, which are resistant to radical change even as the current environment of the organization changes rapidly.

Read the complete white paper « Change Management: How to deal with the human impact ? » by Jorge Toral, consultant at Initio

0 comments on “Le changement est une opportunité, comment la saisir ?”

Le changement est une opportunité, comment la saisir ?

Les Echos – 23 novembre 2017 :

« Les espèces qui survivent ne sont ni les plus fortes ni les plus intelligentes, mais celles qui s’adaptent le mieux au changement ». Cette citation de Darwin prend toute son ampleur au regard du climat économique actuel. Mais quelle est la portée du changement dans un contexte d’évolution continue ? Et comment les entreprises peuvent-elles s’y adapter, voire en faire une opportunité de succès ?

Un monde où la capacité à s’adapter est un impératif

Les entreprises à travers les différents secteurs d’activité et régions du monde font face aujourd’hui à une compétitivité sans précédent, catalysée par une innovation débridée. Ce qui fait un écosystème où la capacité à se transformer est intrinsèque au succès.

Nokia et Kodak nous livrent une parfaite démonstration des impératifs vitaux de l’entreprise d’aujourd’hui à savoir prendre le changement par la main avant qu’il ne nous prenne par la gorge (W. Churchill).

2 comments on “Projet de loi El Khomri : et si les clés de la gestion de projet et de la conduite du changement en entreprise avaient été utilisées ?”

Projet de loi El Khomri : et si les clés de la gestion de projet et de la conduite du changement en entreprise avaient été utilisées ?

Dans l’univers de l’entreprise, ce projet de loi s’apparenterait sans nul doute à un projet sensible voire stratégique, ne serait-ce que par l’ampleur de la rupture qu’il génère d’un point de vue culturel. Alors que ce projet semble réunir contre lui une importante majorité (67% des Français se disant opposés à la loi selon le sondage Odoxa du 3 mars dernier), certaines clés de la gestion de projet et de la conduite du changement, utilisées habituellement en entreprise, auraient certainement pu aider à changer les choses.

L’objet de cet article n’a clairement pas pour objectif de juger du fond. Nous nous limiterons ici à utiliser ce cas d’école en le passant au filtre de la gestion de projet : une entreprise nommée Etat avec Madame El Khomri comme chef de projet de la nouvelle loi travail.

0 comments on “Conduire le changement à l’ère digitale : remettre les doigts dans le cambouis des organisations”

Conduire le changement à l’ère digitale : remettre les doigts dans le cambouis des organisations

Les Echos – 9 mai 2016 :

BNP Paribas a présenté jeudi 14 avril en Comité central d’entreprise un plan de départs volontaires dans sa banque de financement et d’investissement (BFI) en France. Dans le même temps, 221 postes seront créés sur des compétences nouvelles, liées notamment au digital et à l’industrialisation des métiers de marché et de financement sur les marchés.

Il s’agit notamment de recruter des spécialistes de la Blockchain ou des Data Scientists. À l’instar de LCL ou de la Société Générale, pour ne parler que du trio historique, la « digitalisation » apparaît ainsi de prime abord comme une réponse aux contraintes concurrentielles, d’ailleurs de nature différente, découlant aussi bien de l’anticipation des prochaines exigences réglementaires – Bâle IV – et le surcroît d’exigence en capital de ces métiers (règles liées aux risques opérationnels, au ratio plancher sur les modèles internes, à la pondération des positions de marché), et la volonté de connaître et d’accompagner le client de bout en bout (Big data, nomadisme, etc.).

0 comments on “Conduire le changement et manager à l’ère digitale”

Conduire le changement et manager à l’ère digitale

Xerfi Canal TV  a reçu David Alcaud, principal, responsable du Pôle « Statégie & Management » chez Tallis Consulting, membre de Square pour évoquer la manière dont le Digital bouscule le management, en particulier lorsqu’il doit conduire le changement.

Une interview menée par Thibault Lieurade.

1 comment on “Les prérequis d’un projet de conduite de changement”

Les prérequis d’un projet de conduite de changement

Le changement, l’adaptation, la flexibilité sont les incontournables du quotidien de nos entreprises.

Souvent éprouvée et mise en situation, la conduite du changement prouve que son efficacité est essentielle dans la réussite d’un projet. Cependant, il reste encore de nombreux écueils et toutes les sociétés ne valorisent pas la conduite du changement avec le même degré d’importance. La connaissance et la maîtrise de ses principes, mais également la culture d’entreprise et sa taille sont essentiels pour maximiser sa réussite. En outre, existe-t-il une maturité au-delà ou en deçà de laquelle les entreprises peuvent s’en passer ? Peut-on tirer des conclusions sur les causes d’échec d’un dispositif de « Conduite de changement » ?

0 comments on “La mobilité en entreprise ou comment bien accompagner la révolution 3.0”

La mobilité en entreprise ou comment bien accompagner la révolution 3.0

Par Nicolas Barrois, Senior Manager, VIATYS conseil

Alors que les outils nomades se banalisent dans le grand-public, leur déploiement dans la sphère professionnelle s’avère plus délicat. Revue de détail des bonnes pratiques afin d’optimiser leur appropriation par les collaborateurs concernés.

Bien plus qu’un phénomène de mode, « être connecté » est un mouvement de fond, un changement de société qui impacte notre vie personnelle et professionnelle. Les outils nomades se font leur place en entreprise et la mobilité devient un enjeu stratégique pour ces dernières. Anticiper l’ère du « mobile only » et définir une réelle stratégie d’accompagnement au changement, ce sont les défis auxquels doivent faire face les entreprises pour ne pas manquer leur passage dans l’ère du 3.0. Le déploiement des nouvelles solutions mobiles est un enjeu stratégique unanimement reconnu : 80 % des entreprises placent la mobilité dans le top 10 de leurs priorités et 44 % la font même figurer dans leur top 5 (1).