0 comments on “Quand IFRS9 met en exergue les limites du système réglementaire des banques européennes”

Quand IFRS9 met en exergue les limites du système réglementaire des banques européennes

Le 24 juillet 2014, l’IASB publiait la version définitive de la norme IFRS9 pour une entrée en vigueur au 1er janvier 2018. Faut-il le rappeler, la norme IFRS9 est l’une des nombreuses réponses faites par les régulateurs à la crise de 2007/2008. Bâle 3, EMIR, IFRS9 autant de réglementations qui visent à encadrer plus efficacement le système financier pour éviter le marasme engendré par la crise des subprimes et la chute de Lehman Brothers. Pour ce faire IFRS9 s’en prend directement au bilan des banques avec la revue de la classification et de la comptabilisation des actifs financiers et surtout la révision complète de la politique de provisionnement. IFRS9 met en avant des principes forts : 1-les banques sont appelées à provisionner dés le premier euro prêté, 2-le niveau de provisionnement augmente dès lors que le risque s’avère s’être dégradé significativement, 3-le niveau de provisionnement est estimé à partir de modèles prenant en compte le niveau attendu de pertes en fonction du contexte macro-économique à venir. L’idée sous-jacente à ces principes est simple, il s’agit de ne plus avoir à subir les chocs que peuvent engendrer des retournements de l’économie ou l’éclatement d’une bulle mais de mettre en place un système proactif, permettant d’anticiper la survenue du défaut et ses impacts.. Par ailleurs IFRS9 place davantage encore la politique de risque au cœur du business model des banques, la gestion des risques est clairement intégrée aux problématiques d’octroi entrainant une prise de conscience plus forte encore des forces commerciales.

0 comments on “La gestion des risques au cœur de la transformation bancaire”

La gestion des risques au cœur de la transformation bancaire

Depuis quelques années, on observe un étrange phénomène dans l’univers bancaire, une dualité entre une règlementation structurante (IFRS, normes liquidités, EMIR, ….) qui vise à orienter le business model bancaire et un marché des moyens de paiement digitaux en pleine expansion, qui commence à lorgner sur le monde de la finance.

Au cœur de ce combat de David contre Goliath, la gestion des risques, devant composer avec une approche cartésienne de la régulation et innovante de la part de nouveaux acteurs comme les Fintech ou les GAFA qui révolutionnent le secteur par une approche « client-driven ».

0 comments on “Une transition réussie vers IFRS 9 : de l’importance d’une coopération accrue des Fonctions Risques et Finance”

Une transition réussie vers IFRS 9 : de l’importance d’une coopération accrue des Fonctions Risques et Finance

Finyear – 25 octobre 2016 :

Le 24 juillet 2014, l’International Accounting Standards Board publiait la version finale de la norme « IFRS 9 – Instruments financiers » visant à remplacer la norme « IAS 39 – Instruments financiers : comptabilisation et évaluation » en réponse à la crise financière.

La version finale de la norme IFRS 9 regroupe 3 phases :

  • Classification et évaluation
  • Dépréciation
  • Comptabilité de couverture

Les normes IAS 39 et IFRS 9 définissent le traitement comptable des instruments financiers et impactent donc très fortement les bilans des établissements bancaires.