La plateformisation de l’économie n’est plus une option

Economie Matin – le 25 mars 2021 :

Avec 197 % d’augmentation de bénéfice net en 2020, la COVID apparaît comme une bénédiction pour Amazon. Pour de nombreuses entreprises, à l’inverse c’est la fin de l’aventure. Les plateformes sont tantôt une menace tantôt une opportunité pour des millions d’entreprises. Parfois perçue comme une révolution technique opaque, la plateformisation de l’économie est d’abord une mutation économique profonde. En quoi la plateformisation rend la transformation des entreprises indispensable ? Pourquoi les entreprises n’en prennent pas la pleine mesure ?

Les deux pieds sur le frein pour la plateformisation bancaire

Journal du Net – le 22 juillet 2020 :

Étendre son offre de services par l’adjonction de services fournis par d’autres partenaires est un bon outil pour générer de la croissance sur un marché mature en augmentant à la fois la valeur client et le nombre de clients.

Revolut, la néobanque – positionnée comme indispensable pour tout voyageur – a manifesté sa volonté d’augmenter son offre de services, et envisage notamment l’acquisition d’un comparateur de prix pour les voyages, secteur en grande souffrance depuis la pandémie de Covid-19. Sur le papier, l’idée est séduisante : le voyageur qui profite déjà des services de paiements internationaux et de change de Revolut, pourrait également réserver ses vols et louer une voiture sur son application mobile.